Le guide de la course à obstacles

Le principe de la course à obstacles est terriblement simple. C’est une épreuve de running où sont proposés aux participants des obstacles à franchir et des défis. Les courses à obstacles (ou OCR de l’anglais Obstacle Course Racing) peuvent se courir sur chemin, en ville ou en montagne.

Courir dans la boue, ramper sous un filet, traverser un lac, escalader un mur… la course à obstacles est un sport souvent qualifié d’extrême mais c’est également un sport-loisir où des personnes de tout âge peuvent venir se dépenser, se dépasser et s’amuser. Et si notre discipline demande de l’endurance, de la force, de l’agilité, elle requiert également un esprit d’analyse, de solidarité et de respect sans faille… sans oublier une âme d’enfant !

Se dépenser, se dépasser et délirer

Le chronomètre et la performance sont loin d’être les seuls moteurs de notre sport. L’essentiel est de se dépasser. Chaque obstacle racer possède ses propres limites. De la personne vissée à son canapé à l’athlète de haut-niveau, les capacités à affronter la distance et les difficultés diffèrent. Mais nous sommes égaux dans l’effort. La course à obstacles permet à chacun de (re)prendre confiance en soi, en son corps et en son mental. Affronter les épreuves, tenir la distance, aider les autres concurrents, prendre du plaisir et enfin ressentir la joie de l’accomplissement nous procurent la formidable sensation d’être encore plus vivant qu’au départ de la course.

Afin que chacun puisse se fixer des limites qui lui correspondent, il existe des courses à obstacles de tous niveaux. Certaines sont parfaites pour s’amuser entre amis ou recommencer une activité physique, d’autres demandent une véritable préparation.

La course à obstacle est un sport jeune !

Inspirée de l’exercice militaire du « parcours du combattant », la première épreuve Though Guy est née en Angleterre en 1987. Depuis 2010 et le lancement des courses Warrior Dash, Spartan et Tough Mudder aux États-unis, la discipline est en pleine explosion. Avec plus de 10 millions d’obstacle racers, certaines courses sont désormais retransmises à la télévision en direct en Suède ainsi qu’aux États-Unis. Nous rêvons de voir ce sport devenir olympique et peut-être, qui sait, dès 2014. En France, la course à obstacles est également en plein boum. En 2015, 200 000 français ont participé à une course à obstacles et déjà plus de 150 courses sont prévues en France pour 2016 !

Lancez-vous !

Vous ne le savez pas encore, mais la course à obstacles est bien partie pour devenir votre nouveau sport favori.

Auteur, design et développement : Sébastien Desbenoit.
Remerciements : Amélie Soulie-Leung, Martien Perrier, Thomas Blanc.
Crédits photos : Sportograf pour Fisherman StrongManRace, Spartan.com et P. Alessandri pour TheMudDay.fr