La Royale Run a fait son retour plus de 3 ans après sa première édition de 2018.
Nous avions passé un très bon moment lors de celle-ci, nous attendions donc avec impatience que la course revienne.
Une occasion, suite à la crise sanitaire qui nous a longuement « privé » de nos courses, de retrouver notre team et de revoir les copains d’autres équipes. 

Pour cette 2e édition, qui est ouverte à partir de 16 ans, c’est 400 participants qui ont pris la ligne de départ, répartis en 3 groupes :
– Challenge entreprise (8 km / chronométrée)
– La course des Brigands (2,5 km / non-chronométrée)
– La course des Templiers (8 km / non-chronométrée)

Le lieu reste inchangé, dans le beau domaine du Château de Bertichères (60) avec des portions des terrains d’équitation et du golf. L’inscription (30 euros) inclus un tour de cou (buff) récupéré avant le départ de la course, et une médaille à l’arrivée.

Le pass sanitaire est obligatoire pour les coureurs & spectateurs, permettant ainsi un cadre sécurisé. Le contrôle est effectué à l’entrée du domaine.

Notre équipe se compose de 11 personnes motivées et prêtes à en découdre après tout ce temps, nous prenons le départ dans la vague de 15h25.

La course

Pas le temps de terminer l’échauffement que nous sommes appelés à nous mettre sur notre ligne de départ, pas de regroupement dans un sas de départ mais plutôt chacun dans son couloir.
On nous avait parlé d’une grande côte à affronter dès le début, et effectivement cette dernière était bien au RDV, elle permet de monter sur les hauteurs de golf où se trouve le « Ventryglisse », un classique toujours aussi fun.
Avant de nous y rendre, nous aurons quelques petits obstacles à franchir, ramping, dessus-dessous, petit passage d’eau,… principalement tirés des obstacles de course hippique. 
Faciles à passer, avec une course fluide, c’est finalement plus le cardio qui est sollicité que la technique ou la force.

Sur la suite du parcours, c’est la partie aquatique qui prend le relais avec de multiples passages dans la rivière locale « La Vesgre ».
Le tracé nous fait revenir vers le château et c’est de nouveau des obstacles hippiques qui sont à franchir, mais aussi une pyramide de bottes de pailles, quelques petits passages d’eau et déjà la finish line se présente à nous.
Une arrivée qui nous laisse le temps de nous regrouper pour terminer tous ensemble.

Données de course : 8 km+ / 250 D+

Le bilan

La Royale Run exploite bien le terrain à sa disposition avec beaucoup d’obstacles naturels : dénivelés, passages d’eau, obstacles hippiques qui font sa marque de fabrique.
Malheureusement, il faut souligner le manque non-négligeable d’obstacles de type « structures ». 
Les bras ne sont pas sollicités durant toute la course, créant un manque de challenge. Un point négatif pourtant absent lors de la 1re édition, qui comportait de nombreux obstacles : pont de singe, murs, poutre, mur incliné, monkey bar, multi-rig, filet, corde à grimper, port de charge, équilibre… 
Très grosse déception de ce côté !

Après presque 2 ans sans course à obstacles à cause de la crise sanitaire, la Royale Run offrait une reprise en douceur et plus globalement, a permis aux coureurs à obstacles de pouvoir se retrouver.

La forte mise en avant d’un autre évènement le même jour sur le site (la Woof Run) « écrasait » un peu la Royale Run, qui avait de ce fait peu de visibilité, nous laisse nous demander s’il y aura une prochaine édition…

Les points positifs : 

  • le site
  • la fluidité (course et services)
  • les cadeaux finisher : buff x2, médaille, tote bag, sac à dos*, stylo*, écouteur ou enceinte
  • le bon balisage
  • les bénévoles motivés, présents et sympathiques
  • la correction de plusieurs points « à améliorer » que nous avions noté en 2018

* partenaire l’Orange Bleue.

Les points à améliorer :

  • pas d’obstacles de force/agilité – un très gros manque

Notre page d’équipe : Parcours Sportif

N’hésitez pas à visiter La BoueTik, le fashion store dédié 100% aux coureurs & coureuses à obstacles.