La FISO lance ses Championnats du Monde : On fait le point

Ce n’était qu’une question de temps, l’organisation de championnats du monde est un passage obligatoire pour obtenir la reconnaissance d’un sport par le Comité Internationale Olympique (CIO). La semaine dernière, la Fédération Internationale de Sports d’Obstacles (FISO/World OCR) a annoncé la tenue de ses premiers championnats du monde à Sotchi, en Russie. Un championnat de plus après trois mondiaux Spartan (Beast, Trifecta, Ultra) @deux OCR World Championships (endurance et 3 distances) ? Vous ne comprenez plus rien ? On fait le point !

D’IORF à FISO

Les premières briques de la Fédération Internationale de Sports d’Obstacles (FISO) datent de 2014 avec, déjà, à sa tête l’Américain Ian Adamson. À l’époque, l’initiative est notamment supporté par Spartan. La franchise souhaite faire de la discipline un sport olympique et l’existence d’une fédération internationale pour cela est purement et simplement obligatoire.

C’est à ce moment-là que Ian Adamson lance l’International Obstacle Racing Federation (IORF) dont le premier congrès se tiendra en 2015 au prix de quelques polémiques avec les instances locales dans les différents pays.

En 2016, le second congrès acte un changement de nom : l’IORF devient alors l’OCRF qui se rapproche des Olympians pour faire accélérer la discipline. Si le fondateur se fait remarquer pour un accrochage avec l’organisation des Championnats du Monde « Indépendants », il amène avec lui plusieurs personnalités européennes qui permettent de donner un autre rayonnement à son organisation.

En 2017, l’IORF prend son nom actuel de Fédération Internationale de Sport d’Obstacles (FISO) et utilise en anglais le terme d’OSF (Obstacle Sport Fédération) puis abandonnera cet acronyme pour utiliser le terme de World OCR. Cette année-là marque le rattachement d’OCR Europe à la fédération. Actuellement la FISO est toujours dirigée par Ian Adamson et la représentante des Athlètes est la Canadienne Lindsay Webster.

Et les indépendants ?

Organisés par une société américaine : Adventurey LLC, les Championnats du Monde Indépendants permettent aux athlètes du monde entier de mesurer leur niveau. Sans rattachement au CIO, qui gouverne le sport mondial, le terme de Champion du Monde attribué lors de ces compétitions peut prêter à discussion. C’est néanmoins une course et une organisation sérieuse qui a su s’appuyer sur les différentes séries au niveau mondial pour permettre de sacrer des championnes et des champions depuis 2014.

Si Spartan communique très directement sur sa marque pour « ses » championnats du monde, l’année 2020 va être compliquée pour faire la différence entre les Championnats du Monde FISO [que nous nommerons désormais ainsi] et les OCR World Championships [dont nous garderons la nomination en attendant le rattachement officiel de la FISO au CIO].

Championnats du Monde FISO 2020

À Sotchi, sur les terres olympiques de Russie, se dérouleront les premiers championnats du Monde FISO. Il faudra s’attendre sur cette compétition à des formats proches des championnats européens où la haute technicité des obstacles est l’un des moteurs de la compétition. Trois formats sont annoncés : Ninja World OCR Championships (à la Ninja Warrior), 3 km. et 12+ km. Du côté de l’organisation, l’événement est porté par la sérieuse série Hero League Russe.

Du côté de la compétition, En plus des vagues Élites, 10 séries de catégories d’âge seront mises en place par pallier de 5 ans. Celles-ci commencent avec les moins de 20 ans et se terminent par les plus de 60 ans : Moins de 20, 20-24, 25-29, 30-34, 35-39, 40-44, 45-49, 50-54, 55-59, Plus de 60.

Si 80 pays sont annoncés, ce n’est pas un hasard. Ce grand nombre est un indicateur-clé pour la communication de l’événement. Car si 50 est c’est le nombre minimal de fédérations nationales donné par le CIO pour permettre d’obtenir une reconnaissance de notre discipline, un nombre supérieur de pays serait un fort signal envoyé.

Comment se qualifier pour la Russie ?

Comme pour les Jeux Olympiques et les plus grandes compétitions mondiales, la FISO souhaite que les athlètes présents sur ces épreuves soient choisis par les Fédérations Nationales. En France, c’est l’association OCR France qui a été chargée par la FISO de faire les sélections. Elle pourra attribuer 5 places pour les femmes et 5 plus pour les hommes dans chacune des catégories. Au total, c’est donc plus de 110 athlètes qu’elle peut potentiellement choisir.

OCR France travaille actuellement sur le dossier qui s’annonce déjà être un grand sujet de discussion pour notre discipline dans les mois à venir. La tâche n’est pas simple. Quelques soient les choix qui seront émis, ils feront nécessairement des heureux et des malheureux comme nous pouvons le voir dans les autres disciplines sportives.

Si OCR France existe déjà depuis quelques années et semble moins concerné, ce choix va faire porter un vrai poids sur les épaules de fédérations encore en formation dans de nombreux pays.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

2 commentaires

  1. Aurélien dit :

    Comment va se faire le choix des athlètes et quelles courses les athlètes doivent-ils faire pour se faire non pas qualifier mais remarquer pour avoir une chance?

  2. Jonathan Wonner dit :

    Merci pour ce résumé. C’est vrai que ça commençait à devenir compliqué, cette affaire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr