Vikings’Day 2017, quand l’esprit Viking s’empare de nous !

L’envie de notre team est de participer, tester et faire découvrir de nombreuses courses à obstacles, pas évident quand plusieurs tombent sur les mêmes week-ends. Notre solution : scinder l’équipe ! 😉 Pour la Vikings’Day, notre team est composée d’une femme et d’un homme.

Des articles dans la presse spécialisée prévenaient que ce serait peut-être la dernière édition ; la lecture de quelques vidéos des éditions précédentes et la promesse d’un casque Viking en guise de trophée nous ont donc poussé à nous inscrire rapidement.
L’inscription en ligne et le complément des dossiers est simple, rapide et efficace.

Inscrits à la 7km, ce sera l’occasion pour la moins aguerrie aux courses à obstacles de continuer d’apprendre le franchissement et de lutter contre son appréhension dans une ambiance conviviale.

L’avant-course

Dimanche 30 avril – 5h30, le réveil sonne, ça pique ! L’équipement est prêt, direction la Côte d’Opale. Il fait beau mais le thermomètre nous laisse dubitatifs. Arrivés sur place et garés sur le bas-côté d’une route à proximité du lieu de départ, le froid mordant et le vent « à décorner les bœufs » nous saisissent instantanément. Bonne idée d’avoir pris l’équipement hivernal malgré le soleil promis.

Changés, « caféinés », dossards récupérés et épinglés, sacs déposés à la consigne (modiquement payante… ça paiera un pot aux bénévoles après tout), nous attendons notre tour d’échauffement dans une ambiance très viking. Une association est là pour présenter quelques objets typiques et parler du mode de vie de nos ancêtres du Nord.

La course

Vague rose dans le sas, le speaker donne tout ce qu’il a et nous entraîne dans un clapping endiablé « c’est LA vague » nous dira-t-il ! 😉 Après s’être inclinés devant Thor et Odin, c’est parti !

Un footing d’échauffement en ville nous amène à la plage où commencent les premières épreuves : une course en sac pour faire monter le cardio, puis un passage dans l’eau de mer avant un porté de tonneau, et c’est reparti pour de la course sur le sable. Nous rejoignons la promenade où nous attend la fameuse pyramide.

A la séparation des deux distances (7 et 11km), un manque d’indications, plus le fait de se retrouver parmi les promeneurs nous font douter un instant du tracé. On aurait raté un virage ? Finalement, les traces de pas mouillés sur le sol nous rassurent, mais un balisage plus marqué aurait été mieux.

Les obstacles s’enchaînent sur la promenade sous les encouragements du public et des bénévoles. Un mur incliné inversé, suivi d’un mur incliné, avant d’enchaîner sur un triple ramping (sous des grilles, dans des tubes et sous un filet tendu au-dessus d’une piscine gonflable).

Et c’est reparti pour une phase running qui nous emmène sur les hauteurs de la ville.

Passage par-dessus un tas de pneus et le ravitaillement arrive, sucré/salé, ça redonne des forces. Direction le camping maintenant où nous attend un obstacle d’abord masqué par une foule de concurrents : un étang à traverser sur une série de matelas gonflables attachés les uns aux autres. Tactiques diverses : marche, course, à quatre pattes, en se tenant à la corde… pour finalement se jeter à l’eau, saisissant ! Puis la traversée de l’étang nous ramène à terre où nous attend un bon vin chaud, classe 😉

La course reprend sur un chemin caillouteux. On en profite pour admirer le paysage et la mer au loin, mais pas le temps de rêver, les prochains obstacles sont là : soulevé de poids attachés à une corde, puis épreuve de passage de planche, épreuve plutôt rare sur les courses. Puis passage dans une fosse pleine d’eau boueuse peu profonde, suivie par une autre beaucoup plus profonde sous l’œil amusé des orgas/bénévoles qui ont dû la creuser.

L’arrivée est proche, encore quelques obstacles avant de devenir un vrai Viking, tout s’enchaîne rapidement : slalom, sauts à pieds joints par-dessus des rondins, retourné de pneu, passage de mur, montée de corde, ramping sous la garde virile de quelques Vikings jouant de leur lance sur tout ce qui dépasse du filet, (attention à vos fessiers !) et une pyramide gonflable avant un dernier passage dans l’eau.

Et nous voilà gratifiés, pas sans fierté, de ce beau casque Viking !

Le bilan

Très bonne course, bien organisée, très Viking de part les nombreux déguisements et animée par une belle bande de furieux au départ, la Vikins’Day a tenu ses promesses.
Le parcours en ville et sur des chemins, les obstacles rassemblés dans des champs ou sur la plage.

Nous avons vu une organisation solide, des bénévoles chaleureux, des spectateurs sympathiques et une belle ville, tout comme l’arrière pays.

Il fallait être là, pour montrer aux organisateurs l’intérêt que nous leur portons.
Alors espérons une édition 2018, car nous souhaiterions faire la 11km pour, entre autres, le Ventriglisse !

Retrouvez dès maintenant notre vidéo de la Vikings’Day 2017 sur notre page Facebook : Parcours Sportif

N’hésitez pas également à visiter La BoueTik, le fashion store dédié 100% aux coureurs & coureuses à obstacles.

Parcours Sportif

Parcours Sportif x Obstacle.fr, c'est une grande histoire ! Nous sommes très fiers de accueillir leurs chroniques et vidéos sur nos pages. Parcours Sportif fait parti de l'équipe des envoyés spéciaux d'Obstacle.fr

Continuer votre lecture

1 commentaire

  1. Ils s’obstinent vraiment sur la consigne payante…. tellement dommage…

Soutenez Obstacle.fr