SpartanEuro : Quel parcours pour le championnat ?

Obstacle se met aux couleurs de Spartan Race pour les premiers championnats d’Europe de la série organisés en France. Directs, analyses, interviews, ne manquez rien des épreuves individuelles et équipes dans notre magazine. Pour ouvrir notre live, voici une première analyse du tracé de la beast qui accueillera l’épreuve individuelle, samedi 7 juillet.

Le tracé un trail technique et aquatique

Sur le domaine des Portes du Soleil, Morzine accueillera, ce week-end, sa troisième Spartan. En quelques années seulement, cette course s’est imposée comme l’une des plus belles et des plus techniques du calendrier international de la série. La montagne et l’eau sont omniprésentes sur cette course et vont être l’un des juges de paix.

Pour aller vite sur cette course, il faut donc être à l’aise dans l’eau. Il ne faut pas craindre d’affronter le fort courant de ces rivières qui dévalent les flancs et qui peuvent, à tout moment, vous faire perdre votre équilibre. Lors des éditions précédentes, cette vraie épreuve, qui ne rentre pas dans le nombre d’obstacles, était un fil rouge sur toute la course. Affronter les torrents demande une vraie technique et une grosse dose de confiance en soi car ce sont des milieux dangereux où l’on peut perdre la course.

2019 m : la pointe de Nyons sera le point culminant de la course

Côté montagne, il va y avoir du trail, du pur, avec des single-tracks sublimes dans la montagne. En 2016, le parcours faisait environ 23 kilomètres pour 1300 mètres de dénivelé positif. En 2017, c’est plus de 28 kilomètres et près de 2000 mètres ascendants qu’il nous avait fallu affronter. La distance et le dénivelé devraient être supérieurs cette année dans des paysages enchanteurs avec une vue sublime sur le Mont-Blanc. Si la pluie et le brouillard ne viennent pas apporter un facteur de difficulté en plus.

Les obstacles Il va falloir être complet

Puissance, agilité, force, technique… Il va falloir être complet pour venir à bout des obstacles de cette épreuve. Et si l’organisation reste toujours très secrète sur ce sujet, les épreuves européennes de cette année et les éditions précédentes nous permettent déjà d’avoir un avant-goût de ce à quoi pourrait ressembler l’épreuve.

Obstacle phare des éditions précédentes, la traversée du lac de Joux-Plane pourrait être un moment fort de l’épreuve. Autre obstacle d’eau rencontré sur l’Ultra Beast en 2017 : le passage de canyoning. Les organisateurs oseront-ils le mettre au programme de cette compétition ? Quoi qu’il en soit, les passages, les filets et autres obstacles en tout genre dans l’eau devraient être nombreux.

Autre caractéristique : les portés sur terrains abrupts. Il faudra être puissant pour pouvoir transporter les lourdes charges de ces épeuvres dans les pentes de pistes de ski, le long des barrages et dans les rivières de la station alpine.

Enfin, les obstacles d’agilité seront également au rendez-vous avec le twister, un monkey bar tournant qui est annoncé tout comme la rampe inversée à franchir en tractions. Le Spartan Rig devrait évidemment être au programme pour la fin de l’épreuve.

Rendez-vous samedi pour la confirmation de ces informations !

Suivez les Spartan European Championships en live sur Obstacle

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr