Rencontre avec… Mat André

Aux championnats du monde OCR comme dans son métier de Pompiers de Paris, ce membre du Clan Barjo est l’un des meilleurs ambassadeurs de notre discipline. Rencontre avec Mathieu André.

Sèb (Obstacle.fr) : Comment as-tu découvert la course à obstacles ?

Mat : J’ai découvert la course à obstacles par hasard , je voulais trouver une course qui sortait de l’ordinaire et je voulais me lancer un défi sportif et un défi personnel. Je me suis donc lancé dans la Spartan Race Castelet Super en 2014. 

J’ai tout de suite accroché, j’ai aimé me dépasser, me dire « en fait, j’en chie » et voir tout le monde se dépasser autour de moi. C’est ultra motivant ! J’ai aimé les obstacles, le parcours et l’ambiance du village Spartan.

La deuxième n’a pas eu lieu tout de suite car pour des raisons personnelles et professionnelles, je n’ai pas pu revenir de suite sur le circuit. J’ai attendu la Spartan Paris 2015 pour revenir.

Sèb : Et ce fut le début de la quête à la performance ?

Mat : Lors de ma première Spartan au Castellet, j’ai terminé neuvième élite et j’avais l’impression d’être rester sur quelque chose d’inachevé. J’ai vu que la discipline commençait à se développer et j’ai donc décider de m’investir pleinement dans la course à obstacles. Je me suis entraîné spécifiquement, je me suis entouré d’un coach, je suis aller m’entraîner sur des terrains spécifiques dont BarjoXtrem qui furent les premiers à me faire confiance et à me sponsoriser. Je voulais toujours plus.

Suite à ma victoire sur les Barjoxgames, je me suis dit : il ne faut rien lâché et chercher la performance. Je sais que je dois encore progresser mais je ne lâcherai rien.

Sèb : Tu réalises de meilleures performances sur format court, est-ce recherché ou un hasard total ?

Mat : C’est un hasard total ! Je ne pensais pas performer sur une distance aussi courte où le cardio est mis à rude épreuve. J’aime beaucoup les distances courtes comme au Monde (3 km) mais je prends aussi beaucoup de plaisir sur le format Sprint. Même si je commence a aimé les autres distances. Aujourd’hui, je veux être bon sur les différentes distances : être complet si je puis-je dire.

Sèb : On constate aujourd’hui une fracture au sein des coureurs entre ceux présents majoritaires dans les courses organisées par Spartan Race et ceux privilégiant les autres événements (souvent regroupés sous l’abréviation anglaise de notre sport : OCR). Où te situes-tu dans ce paysage ?

Mat : Je ne suis ni Pro-Spartan ni-autres courses, j’essaye réellement de découvrir l’univers des courses à obstacles : The Mud Day, Spartan Race ,Alpha Run ,Ruée des Fadas…

J’aime réellement mon sport et la course à obstacles, je ne fais aucune différence tant que je cours et que je prends du plaisir. Toutefois, aujourd’hui Spartan doit faire des efforts sur les obstacles comme c’est déjà le cas dans les autres pays.

Sèb : Quels sont tes objectifs pour la saison ?

Mat : Mes objectifs sont simples : rester dans le top 10 Français au classement OCR League et Spartan. Être dans le Top 50 au Europe et participer au championnat du Monde Spartan. Si financièrement je peux, je voudrais aussi participer une année de plus aux OCR Monde.

L’année dernière, j’ai eu la chance de participer au OCR Europe et Monde. Malgré ma qualification pour les Europe et Monde Spartan, je n’ai pas pu y aller. Comme je te disais juste avant, je veux découvrir chaque univers, prendre du plaisir donc je pense que oui je participerai plus aux championnats du monde Spartan.

Sèb : Ton principal objectif semble être une volonté de pouvoir toujours découvrir et t’émerveiller. Quels sont les moteurs pour la compétition ?

Mat : Mon premier moteur est mes filles et je veux aussi me dépasser pour les gens qui me suivent et me font confiance. Aujourd’hui j’ai la chance de pouvoir compter sur BarjoXtrem. Ils ont été les premiers à me faire confiance et à me soutenir. Grâce à eux et à leur parcours permanent de courses à obstacles unique en France, j’arrive à me préparer comme il se doit pour les différentes courses.

Depuis septembre dernier, j’ai du mal à y croire encore, mais Intersport et BV Sport sont de la partie. Grâce à eux j’ai des tenues et chaussures de qualités pour toutes les courses de la saison. Un équipement de pointe pour l’entraînement, la compétition et la récupération.

Retrouvez Mat André sur Facebook et sur Instagram

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr