« Le congrès de l’IORF servira de déclencheur »

English version

Une semaine avant le congrès de l’IORF, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Ian Adamson. Ian est le président de cette toute nouvelle structure qui ambitionne de devenir la Fédération Internationale de Course à Obstacles.

Sèb : J’ai découvert l’existence du congrès dans email de Joe de Sena adressé à un coureur. L’IORF est une nouvelle fédération pour la course à obstacle. Il me semble qu’elle est née en février…

Ian Adamson : Il n’y a pas de date officielle, je travaille sur le sujet depuis dix-huit mois. Nous avons commencé au début de l’année dernière. J’ai travaillé dur pour mettre en place une direction, une stratégie pour devenir une fédération reconnue. Officiellement reconnue.

Sèb : En recherchant des informations sur Google à propos de l’IORF, nous sommes tombés sur un blog où vous faites état de l’existence d’une fédération française de course à obstacles…

Ian Adamson : Ce site ne devrait pas être publié. Nous l’utilisons pour rassembler les informations pour préparer le vrai site. La liste que vous avez consultée est, en réalité, celle des pays que nous voulons aider. À l’heure actuelle, nous travaillons principalement avec quatre fédérations nationales dont le Canada. Ce n’est pas toujours simple puisque les États-Unis possèdent trois structures différentes et nous devons les faire travailler ensemble.

Pour le moment, il n’y a pas vraiment de championnats du monde puisque nous n’avons pas encore de sport officiellement reconnu.

Sèb : Vu de France, l’IORF est très fortement liée à Spartan Race. Que va-t-il se passer pour les championnats du monde ?

Ian Adamson : C’est une bonne question car cela doit être décidé. Néanmoins les championnats du monde de Spartan Race sont les championnats du monde de Spartan Race. Pour le moment, il n’y a pas vraiment de championnats du monde puisque nous n’avons pas encore de sport officiellement reconnu. Une fois que le sport sera reconnu alors nous pourrons parler de championnats du monde.

© Ian Adamson

© Ian Adamson

Sèb : Il y a pourtant un essai avec les OCR World Championships près de Cincinnati. Verrons-nous ses organisateurs au congrès ?

Ian Adamson : Nous espérons avoir toutes les franchises, toutes les fédérations. J’ai une liste de soixante participants. Je pense que tous les acteurs de la discipline seront représentés.

Sèb: Comment allez-vous faire pour que notre sport soit reconnu par le CIO ?

Ian Adamson: Nous travaillons avec un sport déjà reconnu et déjà membre du CIO. Vous découvrirez notre structure lors du congrès. J’ai une réunion avec le CIO dans trois à quatre semaines. Je ne devrais vraiment rien dire de plus mais je pense que tous les planètes sont alignées. Le congrès devra servir de déclencheur pour que la course à obstacles devienne un sport reconnu.

A week before the IORF congress, Obstacle.fr had the opportunity to talk with its president: Ian Adamson. The International Obstacle Racing Federation aims to become The OCR federation.

Sèb: I learn about the congress in an email from Joe de Sena to an Obstacle Racer. IORF is a new obstacle racing federation. It was born in February, was’nt it?

Ian Adamson: There is no official date. I have been working on it in the last 18 months. We started at the beginning of last year. I’ve been working hard to put together the governance, the strategy to become an accepted international federation. Something that is officially accepted. It has to be recognized by the International Olympic Committee (IOC).

Sèb: We came accross a blog: IORF.wordpress.com. We found some surprising information like a non existent French Federation of Obstacle Racing.

Ian Adamson: It should not be online. We gather documents there before translating it to a website. When the website will be live, it will only be a list of the countries we want to help. Right now, there are only four national federations that we’re thinking about. There’s Canada and a few others. United States has three organizations working as federations. We need to make them work together.

There is really no World Championships yet, because we don’t have a sport yet.

Sèb: As we see it from France, the IORF is strongly linked to Spartan Race. How will you come up with a World Championship then?

Ian Adamson: That’s a good question because that’s actually to be decided. The Spartan Race World Championships is the Spartan Race World Championships not the International World Championships. There is really no World Championships yet, because we don’t have a sport yet. When we’ll have a sport than we’ll can choose a World Championships.

Sèb: There is an attempt with the OCR World Championships near Cincinnati. We will see them in the congress?

Ian Adamson: We will see hopefully all brands, all federation. I have a list of about sixty interested individuals. We have virtually everyone that is on the scene right now.

We’re working with an existing sport within the IOC.

Sèb: How do you plan to have the OCR recognized by the IOC?

Ian Adamson: We’re working with an existing sport within the IOC and you’ll see the structure at the congress. I have a meeting with the IOC in about three/four weeks. I really should not say anything before the congress but I feel that a lot of pieces are in place. And the congress may glue them together in order for Obstacle Racing to become a recognized sport.

Our content is under CC-BY licence, you can use it as long as you mention and link this website.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr