La Moon Run, une course prometteuse !

Ce dimanche 22 mai 2016 a eu lieu la première édition de la Moon Run à Pierrefonds (60) avec 850 participants inscrits, tous prêts à « décrocher la lune »  en arrivant à bout des 10 km et 31 obstacles !

Partant de région parisienne le matin même de la course, nous avions choisi de nous inscrire dans l’une des dernières vagues pour une fois, soit un départ à 12h30. La météo ne nous épargne pas, pluie diluvienne tout au long du trajet, ça promet pour la course !

Le village

Un bon fléchage nous permet de repérer rapidement l’entrée de la ville, puis le parking gratuit mis à disposition des coureurs. Retrait des dossards et des bracelets d’accès rapides, bien que dans notre cas nous n’avons pas eu de dossards suite à un petit bug informatique, mais pas grave.

Petit détour vers le stand des Restos du Cœur, partenaire de la Moon Run qui leur reversait une partie des inscriptions, pour déposer quelques boîtes de conserve. Une belle initiative qui marque le coté solidaire de la course puis passage aux vestiaires/consignes pour déposer nos affaires, tout est très fluide et les bénévoles sont accueillants.

La course

Sûrement à cause du temps peu favorable, nous nous retrouvons à 10 dans notre départ de vague, au moins on a de la place pour l’échauffement qui commence par une roulade dans la boue, quitte à être sales autant l’être dès le départ 😉 Les coachs sont presque aussi nombreux que nous et on enchaîne quelques minutes bien cardio et fun.

Le départ est lancé – après quelques conseils d’un des organisateurs – et débute fort avec une côte pour monter dans la forêt, ce qui nous fera prendre de l’avance sur les autres équipes et nous voilà seuls pour le premier obstacle, la pyramide de paille grand classique des courses à obstacles, l’obstacle n° 2 va par contre nous étonner : une descente de talus grâce à une corde fine et glissante ! Plusieurs mètres bien boueux avant d’arriver en bas, à cet instant on se dit que cette « petite » course risque finalement d’être pleine de surprises.

Parcours-Sprotfi-MoonRun-1

Nous passons une petite montagne de pneus et nous retrouvons dans « la jungle », des centaines de mètres dans la bouillasse, la vase ou on saurait dire quoi d’autre… les trails bien attachés permettent heureusement de ne pas les perdre lorsqu’on se retrouve enlisés jusqu’en haut des cuisses.

Pour celles et ceux qui recherchent des courses avec beaucoup de boue, c’est à la Moon Run qu’il fallait être ce dimanche !

Ramping dans la vase, tunnel sombre, filet à grimper pour rejoindre un pont, toile d’araignée (bénévoles très sympas à cet endroit au passage !) puis passage d’eau fraîche, mais vu la pluie et la température extérieur, aucun problème pour s’y « plonger » et pas le choix de toute façon car nous tombons régulièrement dans des « trous » qui nous mouillent jusqu’au cou.

Encore 1 ou 2 obstacles, puis le ravitaillement de (presque) mi-parcours : très complet, sucre et salé, eau, soda et jus, fruits… rien à redire !

Nous repartons en commençant par porter des pneus sur une boucle puis c’est parti pour la suite du tracé : pont de singe, traversée de marais, passage de mur… Malheureusement quelques obstacles sont condamnés, ils n’auront sans doute pas tenu le choc des vagues précédentes.

Le point négatif, oui parce qu’il y en a tout de même un à souligner et à corriger pour la prochaine édition : nous nous sommes « perdus » à plusieurs reprises pour cause de manque de balisage et de signaleurs aux endroits stratégiques pour indiquer le chemin aux coureurs… Même si nous ne sommes pas forcément là pour faire un chrono, c’est agaçant de ne pas savoir où aller et de perdre du temps à chercher la suite du parcours. Merci au public et/ou promeneurs au niveau du château (magnifique en passant) qui nous ont indiqué le trajet.

Parcours-Sprotfi-MoonRun-2

Nous avons certainement dû nous rallonger un peu le parcours, car la montre GPS Tom-Tom nous indiquera 11,55 km à l’arrivée au lieu des 10 km de base annoncés

Les derniers kilomètres sont devant nous avec encore quelques obstacles, des passages d’eau, de boue, une palissade, le « Monkey festival » original par les différents moyens de le passer, un bain moussant, un mur d’enceinte à franchir et nous voyons des « hommes-bulles » qui vont tenter de nous empêcher de passer la ligne d’arrivée. Après un affrontement et quelques rebondissements (vous apprécierez ce jeu de mots en regardant la vidéo ;)), nous décrochons notre médaille de Finisher !

Ravitaillement de fin, identique à celui de mi-parcours, t-shirt Finisher (plus que XL et XXL pour les arrivants des 3 dernières vagues par contre) et un accès à la Full Moon Party, dont on ne pourra pas vous parler, puisqu’ayant de la route pour rentrer, nous avons pris le retour directement après s’être changés.

Le bilan

Une course vraiment boueuse !

La pluie a dû aider à transformer le parcours en véritable marécage. A voir si le parcours serait plus facile avec un terrain plus sec. Pas (ou peu) d’obstacles de force, terrains variés sur le parcours, un peu de dénivelé. Une ambiance sympa, que ce soit côté organisateurs, bénévoles ou coureurs ; nous avons d’ailleurs partagé un bon moment de course avec un autre couple de coureurs dont c’était la première course à obstacles.

Attention au balisage ! A revoir pour l’an prochain. Ne pas hésiter à mettre des bénévoles en guise de signaleurs ou au niveau de certains obstacles pour sécuriser un peu, c’est très important. Nous nous sommes bien amusés en tout cas et c’est le principal !

Vous pouvez retrouver nos vidéo et photos de la Moon Run de Pierrefonds 2016 sur notre page Facebook : Parcours Sportif



À la semaine prochaine pour notre prochain récit de course 😉

 

Parcours Sportif

Parcours Sportif x Obstacle.fr, c'est une grande histoire ! Nous sommes très fiers de accueillir leurs chroniques et vidéos sur nos pages. Parcours Sportif fait parti de l'équipe des envoyés spéciaux d'Obstacle.fr

Continuer votre lecture

2 commentaires

  1. paillet dit :

    oui bonne course mais balisage vraiment à revoir la vague élite perdu sur tous le parcours et meme inexistant sur certain passage, un manque de bénévole aussi, aucun ravitaillement pour la même vague 1 car rien d’installé

    vraiment déçu vue le prix payé

    en espérant que l’année prochaine soit meilleur

    • Mika (Parcours Sportif) dit :

      Bonjour Paillet,
      Effectivement, il y a eu un problème avec le balisage, car pour notre part nous sommes partis à 12h30 et nous avons été confronté au même problème.
      Nous avons vu sur la page FB de la course que le ravitaillement était absent pour la vague élite. A l’inverse, pour nous qui étions plus dans les derniers, les ravitaillements (milieu/fin) était bien présent avec de quoi se servir.
      Par contre, contrairement aux premières vagues, nous avons eu 2 obstacles HS (un ramping et une montée dans les pneus), qui n’ont pas résisté aux passages des précédents coureurs & à la météo :/
      Une première édition qui doit améliorer quelques points pour durer tout en conservant la bonne ambiance présente 😉

Soutenez Obstacle.fr