Brubeck pour les femmes : le test complet !

Hello les Obstacles Runners,

La dernière fois, je vous laissais sur mon envie de trouver enfin l’équipement idéal, qu’il puisse à la fois être technique et avoir à la fois du style. J’ai eu la chance de pouvoir tester une panoplie complète d’une marque jusque-là inconnue pour moi : Brubeck Bodyguard.

Premier réflexe, aller voir de plus près de qui il s’agit. Ce que l’on peut lire sur leur site : «  La marque Brubeck est un leader du marché polonais de vêtements thermiques, dont l’objectif principal est d’assurer une bonne thermorégulation et une protection efficace de l’organisme face aux intempéries, existe depuis plus de 10 ans ». J’ai hâte de recevoir le colis, et de laisser place à la découverte des produits.

L’objectif étant de mettre à l’épreuve l’ensemble d’une tenue en mode course, ainsi que sur mon terrain de jeux préféré à BarjoXtremLe colis arrive, je découvre une tenue complète débardeur, legging, manchette, shorty, brassière et chaussettes Brubeck.

Le débardeur

Débardeur Femme 3D RUN PRO ATHLETIC couleur Blanc

Ce débardeur m’a été envoyé volontairement  en blanc afin de tester sa résistance face à la boue, herbes, saleté et cie. Sans avoir testé, je reste encore sceptique sur ce choix de couleur mais pourquoi pas.

Première impression très positive, on comprend très rapidement que le tissus est ultra léger, ce qui peut  également laisser apercevoir une certaine technicité. Aucune couture apparente, on aperçoit un tissu bien différent des hauts sportifs standard, ce que Brubeck appelle le « 3D PRO Technology – technologie utilisée dans la structure spatiale du tissu fondée sur un modèle en filet tridimensionnel ».

Prix public 37€90

Le legging

Legging Femme RUNNING FORCE ATHLETIC

À première vue, lorsque j’ai déballé ce produit j’ai eu l’impression d’avoir un collant entre les mains. Réellement léger et fin, je me demande même si je ne me suis pas trompée de taille. Il n’en sera rien. J’ai vraiment envie de connaître le ressentis en mode course. Le look est très soft, de couleur noir, il n’y a également pas de coutures, le logo reste très discret sur la cuisse gauche, je ne ressemblerai donc pas à un panneau publicitaire.

Côte technologie du tissu voilà ce qui est dit sur le site de Brubeck : « Tissu respirant en double couche composé par laine innovante Nilit® Innergy. La couche interne évacue l’humidité de sorte que la peau reste sèche même lors d’une activité intense. La couche externe agit comme isolant thermique, Fibre  Nilit® Innergy permettant d’améliorer l’activité corporelle en réchauffant l’organisme ».

Prix public annoncé 5190

Sous-vêtements et manchettes

Brassière Fitness couleur Petunia

La couleur « violet flashy » attire tout de suite mon œil, la couleur est vraiment fidèle à ce qu’il y a sur le site, personnellement j’adore, textile appréciable au toucher.

Absence de coutures et non préformés, bretelles non réglables et aucun système d’accroche sur cette brassière, il ne me parait pourtant pas important à première vue d’avoir cela. En effet lorsque j’ai  sortis le produit du paquet on se rend compte immédiatement de la qualité du produit, des finitions, il est évident que le maintien sera là en phase de test

Boxer Comfort Wool Black

Au déballage ultra doux au toucher, en regardant le packaging de plus près on peut y voir : « La couche extérieure contient à 100% de la laine de mérinos molle, très fine et délicate » pour ceux et celles qui se demanderaient, le mérinos est une race ovine principalement élevé pour sa laine.

OK sans nul doute, ce produit est ultra-doux, probablement très confortable à porter, boxer sans couture également , mais quel sera mon ressentis en course et surtout au contact de l’eau et de la boue…laine-boue-eau…Je suis curieuse de voir ça.

Chaussette Running light socks

Visuel sympa rose, grise et blanche. Pour ce qui est du blanc toujours la même façon de penser, à l’essai ça donne quoi…?! Douce au toucher,on constate également un côté technique une partie plus compressive sur le dessus du pied, présence également de « languette » au-dessus de la cheville qui fais remonter la chaussette un peu plus haut, présence de coutures plates aux orteils. Ne plaisantons pas, mais il est également très important de faire le bon choix en terme de chaussettes, on verra donc ce que ça donne en phase de test.

Manchette unisexe noir

Je les sors de l’emballage et me rends compte qu’elles sont vraiment légères bien plus que celles que j’ai pu trouver chez Décathlon. La matière est également bien plus agréable, ce qu’on lit sur ce produit : « tissu respirant en double couche sans couture, le tissu fin sur les parties externes au niveau des coudes améliore la ventilation et assure une liberté de mouvement ».

Il est grand temps de passer aux phases de test.

Le test en laboratoire

Les tests sont évidemment en grande partie testé à Barjoxtrem, vous l’aurez déjà deviné, mon terrain favori.

Le débardeur essayé est tout de suite extrêmement confortable, je ne le sens quasi pas, je sens tout de même ce côté compressif tout en légèreté, c’est extrêmement appréciable, pour ce qui est du legging , très facile à mettre, tiens pour le moment parfaitement en place.

Pour le débardeur Brubeck, l’évacuation de l’eau, la solidité et la liberté de mouvements est tout simplement pour moi parfait et je peux dire qu’il y a de quoi tester chez Barjoxtrem, pentigliss, spa des barjos, ramping, le haut est bien malmené et pourtant il passe le test haut la main.

Coté legging, c’est une autre histoire, évacuation de l’eau ça passe parfaitement, pour ce qui est de la solidité également, après l’avoir autant maltraité pas un trou, pas une déchirure rien, très résistant.

Cependant pour ce qui est de la liberté de mouvement, j’émettrai pour ma part un petit bémol, j’ai  malheureusement eu tendance à le remonter au niveau de la taille en course. Il s’agit d’un avis subjectif, car encore une fois, je pense aussi que tout est question de morphologie, même si effectivement c’est au vêtement de s’adapter au corps, et non pas l’inverse…

Concernant les « sous-vêtements », au niveau de la brassière je n’ai rien à redire, parfait maintien en course sans compresser la poitrine, elle sait rester en place, aucune douleur et aucune gêne, également aucune «  trace rouge » sur la peau une fois enlevé. Elle est très résistante et passe l’évacuation de l’eau avec Brio, il  n’en sera pas  de même pour le boxer, effectivement très agréable au porté mais il réussit moyennement le test de l’eau et de la boue, le textile se fait davantage ressentir, et le maintien reste garantit grâce port du leggins.

Les chaussettes et les manchons  se montreront à la hauteur, qualité indéniable pour les chaussettes, compressive comme il le faut sans trop. Les manchons ne sont pas compressifs, ils assurent cependant très bien leur rôle de protection contre les égratignures, bon maintiens et correctement ajustés, ils ont très vite séchés après les passages dans l’eau, je n’ai pas eu besoin de les réajuster en courant.

Le test en course

J’ai testé une partie de la Tenue sur The Mud Day – Lyon 2016 et sur la Ruée des Fadas de Lyon, autant dire qu’il y avait de quoi faire, de l’eau, des montagnes de boues, des barbelés, des filets et j’en passe.

Je ne vais pas m’étendre sur le débardeur tout simplement car pour moi, il n’y a rien à redire sur ce produit, il obtiendra la meilleure note de la panoplie testée.

Cependant je ne vous conseille pas de le choisir en blanc : il est à noter qu’une fois sali, qu’une fois passé dans la boue, l’herbe, il ne revient pas au lavage, le avant/après est flagrant, et malheureusement je ne peux décemment pas le remettre. Je me suis posée la question lors de The Mud Day Lyon 2016 de savoir dans quel état il allait ressortir et effectivement il n’est pas revenu. Par contre, pour ce qui est des autres couleurs foncées allez-y sans soucis, le rouge, par exemple, revient parfaitement.

Pour le restant de la tenue le constat restera identique aux tests réalisés chez BarjoXtrem : legging au top mais soucis pour ma part en course car je dois de temps en temps le remonter, et ce sans forcément être passé dans l’eau ou dans la boue ce qui est moins agréable.

Pour les sous vêtements, je n’ai pas réitéré l’essai en course pour le shorty ,qui pour ma part, n’est pas adapté pour la course d’obstacles. La brassière, les chaussettes et les manchons passent eux aussi le contrat, je suis satisfaite.

Le bilan

14787533_10154527804423672_260886378_o

Je pense que Brubeck Bodyguard a un bel avenir devant lui, je ne connaissais pas du tout cette marque, et malgré quelques petits bémols, il s’agit de produits de qualité, à l’écoute du consommateur, avec une technologie certaine.

Alors certes le mélanges de couleurs peps et le design ne sont pas forcément la, mais la technique du textile, oui et il est évident qu’il s’agit du point essentiel en course à obstacles.

Les notes

4-etoiles

  • Liberté de mouvement : 4/5
  • Confort : 5/5
  • Qualités Running : 4/5
  • Évacuation de la boue : 4/5
  • Évacuation de l’eau : 5/5
  • Solidité : 5/5
  • Durabilité : 4/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5
  • Note globale : 4/5

Amélie Prudent

Amélie est une coureuse à obstacles, membre du Clan Barjo. Découvrez ses chroniques d'une Barjo.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr