BRF Obstacles : superbe mais peut faire mieux

La BRF Obstacles (anciennement Buthiers Running Finishers), accueillait environ 800 coureurs ce week-end à Buthiers. Le superbe parcours trail et quelques passages mémorables laisseront des souvenirs impérissables à certain(e)s, mais quelques problèmes d’organisation facilement évitables resteront aussi dans les mémoires.

Buthiers, c’est où ? En deux mots, c’est tout au sud de la Seine-et-Marne, pas très loin du circuit bien connu des 25 bosses. L’environnement est aussi très similaire : du dénivelé, du sable, des rochers, des pins et beaucoup de racines.

La course

Le parcours était pratiquement uniquement composé de sentiers, avec uniquement quelques passages sur des chemins plus large. Le temps mitigé en début de journée (avec même un peu de pluie) s’est mis au beau fixe vers midi. Ce parcours était annoncé comme faisant 7 km : les gourmands pouvaient faire deux boucles pour 13 km annoncés.

Les obstacles étaient accessibles à tout le monde, de niveau Frappadingue : filets, rampings, palissades, portés, etc. Pas de monkey bar ou d’obstacles demandant vraiment de la force au menu. La plupart des obstacles n’étaient d’ailleurs pas surveillés. Quand même une mention spéciale pour le « marais » : environ 100 m jusqu’au torse dans une boue parfois très très dense. Heureusement qu’on pouvait se doucher à la sortie de l’obstacle. À noter aussi une caverne naturelle d’environ de 70 cm de plafond (et parfois beaucoup moins !) avec un ramping d’environ 25 m à suivre une ligne de vie dans le noir total. Heureusement que le sol était recouvert de sable fin.

Le parcours était superbe pour les amateurs de trail, cela ne fait aucun doute, même si parfois on avait un peu l’impression de tourner en rond autour de la base.

La BRF Obstacles ,c’était en fait deux courses : une normale le dimanche mais surtout une nocturne le samedi soir (avec une seule boucle). Avec un départ au coucher du soleil à 21h30, courir à la frontale dans la nuit qui s’installe était tout simplement magique. Par contre, attention où on met les pieds !

Organisation

Toute l’organisation se tenait à l’île de loisir de Buthiers, et pouvait donc exploiter les installations en dur comme les casiers et les douches. Tout s’est bien passé : départ à l’heure, presque aucune queue nulle part, c’est une organisation qui roule. Cette base accueille d’ailleurs d’autres événements comme la Buria Trail et les 24h du VTT.

Mais il faut quand même parler du sujet qui fâche : la boucle annoncée comme faisant 7 km faisant en réalité 10 km, et la double boucle de 13km en faisait donc 19km. On se demande comment une telle erreur a pu se produire.

Les organisateurs ont été avertis du problème dès samedi soir mais ne l’ont ni corrigé ni annoncé aux coureurs. Ce problème a été aggravé par la faiblesse de l’unique ravitaillement à chaque boucle, offrant uniquement de l’eau sucrée. Ayant fait la nocturne, quand j’ai pris le départ de la 13km, je savais que je partais pour environ 20km et cela me convenait, mais je pense que cela a été nettement plus dur à avaler pour d’autres coureurs. Le ravitaillement à l’arrivée était simple mais suffisant.

Y participer

Naturellement, l’immense majorité des participants sont venus en voiture, mais cela n’a pas posé de problème au niveau du parking. L’ïle de loisirs de Buthiers est aussi accessible en RER par la gare de Malesherbes, mais il y a environ 3km entre la gare et la base : faisable pour les courageux.

Un camping au milieu des chênes verts était disponible pour un coût modique (et il y avait de la place !). Douches chaudes incluses.

Conclusion

J’ai passé un très bon week-end à Buthiers et j’espère que l’organisation corrigera le problème de mesure de distance. Quelques obstacles un peu plus engagés seraient aussi les bienvenus ! Merci à Morgane pour les encouragements et le transport !

Continuer votre lecture

1 commentaire

  1. blanchet david dit :

    Habitué aux courses d obstacles je me suis inscrits au 13km de jour a la BRF……..ET la ,déception totale:

    est ce que le parcours était finement préparé ou une réutilisation du parcours VTT du week end précèdent ????

    Course sur deux tours alors que la foret ce très beau terrain de jeu permettait aux organisateurs d en faire qu’ un seul de 13 km..

    De 7 km annoncé? le tour faisait 10km…… mais ou sont les obstacles?????? de pauvres obstacles posés a même le sol sans aucune recherche de conception..!!! mis a part deux d entres eux: la grotte et le marais …(site naturel)
    Si j avais voulu faire 20 km de course a pied je n aurai certainement pas payé 40 euros..

    Le prix pour la prestation parlons en: un seul ravitaillement avec restriction absolue d un demi verre de boisson par personne, prétextant qu’ il n y en aurai pas pour tout le monde….. quel BENEFde la part des organisateurs…..je préfère avoir un ravitaillement digne de ce nom plutôt qu’ une médaille en chocolat…je n ai plus 5 ans ..
    De plus on repasse a la caisse pour manger après la course.

    Pour conclure je ne ferai pas de publicité pour cette évènement qui semble être d un intérêt financier plutôt que ludique

Soutenez Obstacle.fr