Zombie Run Paris 2019 – Entre peur & plaisir !

Ce sont plus de 2 200 participants qui se sont retrouvés à Jablines (77), ce samedi 19 octobre, pour participer à la 2e édition de la Zombie Run Paris.

Notre équipe est composée de trois hommes et de deux femmes.
Tous, à l’exception de notre Capitaine, viennent tester cette course pour la première fois.

La Zombie Run revient forte de sa première édition. Nous y étions déjà présents, mais avions fait l’édition de jour. Cette année, nous tenions à nous confronter à plus intense, niveau adrénaline, en courant de nuit.
Et comme dirait l’expression, c’est « le jour & la nuit » ! L’ambiance nocturne offre un sentiment d’oppression, de peur et de surprise bien plus important. Une expérience qu’il faut vivre pour se rendre compte de son intensité

L’avant-course

Arrivés sur place, nous sommes guidés pour nous garer —comptez 5 euros par voiture pour entrer dans la base—. Le village de la course est abrité et comporte : la zone de retrait des dossards, une petite boutique, une zone de dépôt de clés de voiture (voir petit sac). A proximité, on retrouve les toilettes ainsi que des douches. D’ailleurs, c’est de l’eau chaude qui attend les participants ! C’est rare, donc ça se relève. Et encore plus rare, les femmes pourront même bénéficier de sèche-cheveux et d’un miroir 🙂
Le retrait du pack coureur (dossard, buff et ceinture avec 2 vies), fluide l’an dernier, a été un peu plus long cette année (environ 15 grosses minutes), ce qui pour une équipe rarement à l’heure (oups !) nous a fait prendre un départ plus tardif que celui que nous devions prendre.

La course

Dès le « pré-sas d’échauffement », l’ambiance est marquée. Frontales allumées par presque tous les participants, quelques amicaux zombies rodent en quête de chair fraîche ! Une fois dans le sas d’échauffement, nous avons droit à la petite histoire de l’épidémie, rapportée avec fougue par un professeur quelque peu fou.
L’échauffement est rapide, mais intense. Il permet de nous réchauffer avant de nous lancer sur le parcours. A cette heure-là, il fait nuit noire et le ciel étant couvert, les seuls lumières qui nous accompagnent sont nos lampes frontales.

Coté obstacles, très rapidement le premier arrive, un wall qui, même s’il génère un bouchon, permet finalement de fluidifier le début de course.
Sur une distance annoncée de 8 km (7 au réel), la Zombie Run propose 12 obstacles et concrètement, comparativement à l’an dernier, le niveau des obstacles a bien évolué ! Entre le monkey 100% anneaux -garanti pour le coup 100% boueux- et le Low Rig, nous nous sommes régalés.
Sans oublier les planches à trous suspendues et le Monkey Crochets ! C’est d’ailleurs uniquement sur ce dernier obstacle qu’il y a un tout petit peu d’attente, car l’ensemble de la course a été d’une fluidité remarquable.
Cela nous a d’ailleurs permis de nous retrouver, à plusieurs reprises, seuls dans les sous-bois, avec pour seule compagnie nos lampes et les zombies. Un régal pour l’ambiance !

Coté course, la météo des derniers jours, très pluvieuse, nous fait profiter d’un terrain particulièrement gras et boueux, là encore on ne s’en plaint pas ! Globalement, le balisage est suffisant, même s’il nous faut parfois prendre le temps de le repérer, dans la nuit c’est aussi moins évident, et qu’il nous a occasionné une petite perte d’orientation vers le début. Mais pas de panique, il suffit de suivre les cris pour s’orienter rapidement ! 🙂
Le tracé de la course a été totalement revu. Nous sommes seulement surpris par le placement du ravitaillement de mi-parcours (au km 3), que nous trouvons un peu « tôt ».

Coté zombies, en plus des quatre grandes zones thématiques où ils sont massivement présents (clowns, hôpital psy, cimetière & poupées), nous croisons de très TRES nombreux zombies tout au long du parcours, souvent par lots de 2 ou 3. Ils sont répartis en « mini-thèmes » tels que : cow-boy, biohazard, mariée, dame blanche, boucher, fou, sportif, Mc Donald (et on l’a dans notre vidéo celui-ci ! :))…
Tous autant qu’ils sont, ils essaient de nous arracher nos 2 vies accrochées à nos ceintures !
Globalement, nous avons réussi à finir la course avec cette année, alors que nous les avions toutes perdues, à peine à mi-parcours, l’année dernière. Certes, la nuit leur permet de mieux se dissimuler, ou peut-être que les zombies sont plus contaminés cette fois, ce qui limite d’avantage leurs mouvements 😉
En tout cas, un grand merci à eux sans qui cette course ne serait pas ! On salue leur investissement, leur fair-play et leur grande facilité à jouer avec les participants les plus taquins ou… les plus effrayés.
Et une aparté, merci aussi pour leur coté « humain » —malgré l’infection, ahah— car ils ont la main tendue vers vous en cas de problème, ils n’hésitent pas en effet à sortir de leur personnage pour vous porter assistance.

Un petit coup de gueule cependant !
Nous tenons à soulever le manque d’égard, de respect, de certains participants envers les « zombies » qui, malgré les mails de l’organisation, le rappel d’avant course,… n’ont apparemment pas bien compris le concept de « NE PAS TOUCHER » les zombies.
Cette année encore, la nuit faisant, le malfaisant rode… et des zombies ont été mis à mal (bousculades, coups…).
Alerté, le staff (que nous avons croisé et avec qui nous avons échangé) à très vite réagi à cette situation, en prenant les dispositions nécessaires pour remettre de l’ordre. Un acte dont tout le monde se serait bien passé…

Le bilan

La Zombie Run est une course immersive au pays des Zombies ! Pour vivre une expérience angoissante, nous vous recommandons la version de nuit, qui vous fera monter le cardio à chaque bruit, ombre et grognement. La version de jour est intéressante pour profiter pleinement du travail des maquilleurs et des costumes portés par les zombies.
Avec ses 12 obstacles, ses 4 grandes zones de contamination thématiques et les très nombreux zombies répartis tout au long de la course, vous aurez vraiment de quoi passer des moments effrayants… et/ou avoir de bons fous rires !
Une 2e édition qui encre donc la course comme l’un des rendez-vous de fin d’année à ne pas manquer.
Bravo aux organisateurs !

Retrouvez dès maintenant notre vidéo et nos photos de La Zombie Run Paris 2019 sur notre page Facebook : Parcours Sportif

N’hésitez pas également à visiter La BoueTik, le fashion store dédié 100% aux coureurs & coureuses à obstacles.

Parcours Sportif

Parcours Sportif x Obstacle.fr, c'est une grande histoire ! Nous sommes très fiers de accueillir leurs chroniques et vidéos sur nos pages. Parcours Sportif fait parti de l'équipe des envoyés spéciaux d'Obstacle.fr

Continuer votre lecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr