Valence Spahis Race : un succès gâché par le balisage

La Valence Spahis Race affichait complet pour sa troisième édition, dimanche 3 juillet à Valence, dans la Drôme. Pour cette nouvelle édition, l’organisation a prévu un parcours de 12 kilomètres avec plus d’obstacles, de remontée de rivière et toujours du bitume pour cet événement semi-urbain.

Si le sourire était présent sur tous les visages des vagues loisirs conquis par la course et ses obstacles dont des traversées de tunnels, de piscine et de bowling désaffectés, les premiers concurrents ayant passé la ligne d’arrivée n’était pas du même avis. Un problème de balisage et d’orientation sur une boucle du parcours à raccourci la course de certaines personnes de près de six kilomètres faussant grandement les résultats sur le podium avec des participants annoncés en trente minutes pour une course à obstacles de douze kilomètres.

Les photos de la course

Quelle réception pour les obstacles à plus de trois mètres ?

Certains élites ont également fait remonter un manque de sécurité sur des franchissements de container. Pour gagner de la vitesse, les performers sont tentés de sauter des obstacles en hauteur au lieu de se laisser glisser contre ces franchissements comme la majorité des concurrents. Ce débat n’existe d’ailleurs que très peu au sein des concurrents loisirs de la discipline.

Plusieurs voix contradictoires s’élèvent : certains réclament l’obligation de matelas ou de sol souple pour ces sauts quand d’autres appellent à l’intelligence situationnel où l’élite doit prendre en compte le facteur risque et doit faire son choix : se laisser glisser ou sauter.

 

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr