J’ai testé pour vous : les vieilles chaussures de course

« De la boue, des barbelés, de l’eau : avec tous ces obstacles, je vais sans doute ruiner ma dernière paire de chaussures de course à pied. Je vais utiliser ma vieille paire de running, ça devrait le faire… » Tous les coureurs avant leur première course.

Tout le monde n’a pas le coup de foudre pour la course à obstacles. Et utiliser sa vieille paire de chaussures pour sa première course est un choix a priori raisonnable. Nous l’avons testé pour vous.

Le test

Spartan Sprint, Le Castellet.

Aux pieds, mes fidèles Nike Pegasus. C’est avec ces chaussures que j’ai couru mon seul marathon à ce jour. Et je me prépare à les exécuter de façon sadique sur une course à obstacles.

Les premiers kilomètres se passent bien. Il y a peu de boue et leur souplesse me permet de passer les obstacles tranquillement. L’amorti n’est pas des meilleurs sur les différentes pierres mais ce n’est pas grave : la première course à obstacles est, avant tout, une découverte.

Mais dès la première zone d’eau, cela se gâte. J’ai l’impression de patauger dans des chaussures considérablement plus lourdes. Je secoue mes jambes pour évacuer l’eau puis repart.

Les traversées de boue s’enchaînent. Les chaussures continuent de s’alourdir. Je me fais quelques frayeurs en glissant sur les obstacles lisses. Une action s’impose : enlever la boue de mes semelles avant les franchissements demandant un peu d’adhérence.

Je rejoins la fin de l’aventure sans plus de surprises. Mes chaussures ont handicapé ma performance et mon confort mais pas mon amusement. C’est l’essentiel.

La dernière épreuve s’avère être le nettoyage malgré mes efforts pour ôter la boue de la semelle au fur et à mesure, mes running sont devenues deux amas de glaise avec une vague forme de baskets.

L’avis

Les chaussures de course à pied « classique » sont loin d’être idéales sur une course à obstacles. Elles glissent, n’évacuent pas l’eau, la boue reste collée… Si l’on recherche la performance, les chaussures spécifiques ou de trails sont indispensables : celles-ci sont taillées pour les chemins boueux ou non. Si, en revanche, on souhaite tester la course à obstacles avec un rythme cool : elles sont une bonne option. Mais, il est indispensable de faire attention à régulièrement enlever la boue des semelles pour ne pas se blesser.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr