Test : tenue Brubeck Bodyguard

Pour la première fois, je suis dans la plus totale inconnue avant d’ouvrir mon colis Brubeck Bodyguard. Jamais, je n’ai entendu parler de cette marque de sport polonaise. Je découvre un tee-shirt 3D Run Pro à la maille surprenante annoncée thermorégulatrice et un cuissard semi-compressif censé améliorer la circulation sanguine en réduisant la perte de chaleur et augmentant la température corporelle sur les muscles. Sur le papier, cela semble prometteur, mais en course ?

Le rodage commence : avant de tester dans les conditions de course à obstacles, je m’intéresse aux qualités de course à obstacles de ces textiles. Si le tee-shirt est immédiatement confortable, le cuissard demande un peu d’ajustement avant de trouver une bonne position : sa coupe manque légèrement de précision au niveau de l’aine. Une fois en course, les deux équipements se font oublier : un gage de qualité et de confort. Dans les conditions de fraicheur comme dans les rares chaleurs de ce printemps, la course se passe en douceur sans gêne particulière.

Le test en laboratoire

Du côté de BarjoXtrem, les qualités de l’évacuation de l’eau, la solidité et la liberté de mouvements sont mises à l’épreuve sur des obstacles standardisés pour tous les équipements que nous testons.

À ma grande surprise, le tee-shirt passe tous les tests avec une grande facilité. J’avais  pourtant peur que la boue se prenne dans les mailles 3D du textile et ne veuille plus partir. Ce n’est pas le cas. Les premières indications en terme de solidité sont également très positives. Le cuissard est dans la même veine avec des tests indicateurs au beau fixe.

Le test en course

Barbelés…

Barbelés…

La Barjo Tough Race sera la terrain de jeu de cet équipement avec tout ce qu’il y a de pire pour un équipement : de la boue, beaucoup de ramper, des barbelés, du bois pour l’abrasion…

Les constats faits en laboratoire sont confirmés par la course, seule une légère gêne est à signaler de la course avec le problème de coupe du cuissard et l’évacuation de l’eau. Je suis satisfait.

Mais avec les soixante-huit obstacles de la course et après une dure semaine, je manque un peu d’attention et m’accroche sept fois sur les barbelés en tirant allègrement sur mon tee-shirt et/ou mon cuissard pris dans les griffes métalliques de ces passages. Je crains donc le moment où je vais enlever ma tenue pour constater l’ampleur des dégâts après avoir détruit deux tenues en deux tests. À ma grande surprise : il n’y a rien. Pas une trace. Pas même un accroc visible.

Je fais le même constat après lavage : la tenue est comme neuf. Seul l’increvable tee-shirt Mudgear, introuvable en France, avait résisté à ce point aux obstacles jusque-là.

Le bilan

Brubeck Bodyguard doit faire un effort dans la précision des coupes de son cuissard. C’est bien la seule chose que je trouve à critiquer sur ces équipement de grande qualité dans une marque qui m’était tout à fait inconnue. Solidité, liberté de mouvement, évacuation de l’eau, qualité en running : tout ce que nous recherchons en course à obstacles est présent dans cette tenue.

Les notes

5-etoiles

  • Liberté de mouvement : 4/5
  • Confort : 4/5
  • Qualités Running : 4/5
  • Évacuation de la boue : 5/5
  • Évacuation de l’eau : 5/5
  • Solidité : 5/5
  • Durabilité : 5/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5
  • Note globale : 4,5/5

Les références

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr