Ce qu’il faut retenir du congrès fondateur de l’IORF

2 octobre, 18h30 : Merci à tous d’avoir suivi ce live. Le congrès est désormais terminé.

Voici les trois points à retenir :

  • Pour faire de la course à obstacles un sport officiel aux yeux de l’olympisme, l’IORF se propose d’être la fédération internationale de course à obstacles. Cette initiative est portée par Spartan Race mais veut devenir, à terme, indépendante des franchises. Elle sera à but non lucratif ;
  • L’objectif pour la course à obstacles est devenir un sport olympique en 2025 ;
  • Pour travailler de façon plus efficace et profiter de son expérience olympique, l’IORF va travailler en partenariat avec la Fédération Internationale de Pentathlon Moderne.

2 octobre, 18h10 :

Ian Adamson : « Actuellement, nous sommes dix millions à faire de la course à obstacles sur cette planète. L’objectif de la fédération n’est pas de servir les personnes présentes aux championnats du monde mais chaque participant, partout sur la planète ».


2 octobre, 18h00 : Une nouvelle question est posée sur l’indépendance de l’IORF vis-à-vis de Spartan Race. En réponse, Ian Adamson appelle tous les acteurs à rejoindre l’initiative aujourd’hui. D’après une remarque faite dans l’assemblée, tous les membres du conseil d’administration actuel sont employés par la franchise Spartan Race.


2 octobre, 17h55 :

Ian Adamson : « Théoriquement, si tout se met en place de la façon la plus parfaite : la course à obstacles peut devenir olympique en 2024. Mais cela ne sera possible qu’en travaillant avec un autre sport, une autre fédération et surtout en travaillant ensemble : quelque soit notre franchise ou notre organisation ».


2 octobre, 17h50 :

Ian Adamson : « Avant même de tenter notre chance en tant que sport candidat pour les jeux olympiques, nous allons devoir discuter de nombreux sujets et en particulier de la question du format de course. Tout à construire ».


2 octobre, 17h45 : La phase de questions/réponses commence. Au menu : le statut des OCR World Championships (nous avons eu du mal à comprendre la réponse), détails sur le CIO, présence des autres franchises…


2 octobre, 17h37 :

Ian Adamson : « Nous ne sommes pas encore un sport mais nous y sommes presque ! Nous devons tous avancer ensemble pour créer un grand mouvement pour la course à obstacles ».


2 octobre, 17h35 : L’IORF se dirigerait donc vers un partenariat avec la fédération internationale de pentathlon moderne.


2 octobre, 17h32 :

Robert Stull : « Les X-Games sont une vraie concurrence pour les Jeux Olympiques. Pour combattre cela, le président du CIO veut moderniser les jeux. Le président du pentathlon moderne est ouvert à l’idée de travailler et de construire des partenariats.


2 octobre, 17h30 : Robert Stull nous livre une très technique explication sur le fonctionnement d’une fédération internationale ainsi que celui du Comité International Olympique.


2 octobre, 17h25 : @Kevin : Pas à ma connaissance, la conférence est retransmise mais sur un canal sécurisé.


2 octobre, 17h22 : Robert Stull, médaillé olympique par équipe en pentathlon moderne prend la parole. Il sera vice-président de l’IORF.


2 octobre, 17h20 : Discours d’introduction du président : Ian Adamson.

L’IORF est vraiment une fédération indépendante des franchises, indépendante financièrement et à but non-lucratif.


2 octobre, 17h13 : Joe di Sena, fondateur de Spartan Race, introduit le congrès « un jour, je l’espère, la course à obstacles va aller aux J.O. ».


2 octobre, 16h50 (7h50 à Lake Tahoe) : Nous y sommes le congrès débute dans quelques minutes. Au programme, des discours et une très grosse annonce prévue !

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

1 commentaire

  1. Kevin dit :

    Bonjour Seb,

    Y a t-il une possibilité de suivre cela live en direct via un streaming ?

    merci à toi