Spartan Race de Morzine : le debrief

Un terrain périlleux, une météo capricieuse, une course qui force à se dépasser et des équipements qui tiennent la route : voici le debrief de la Spartan Race de Morzine.

Des épreuves terribles

Que ce soit sur l’Ultra-beast et son canyon, la Beast et son passage à deux mille mètres où la Super et sa distance proche d’une épreuve longue distance, les traceurs de Spartan Race se sont donnés à 100% pour faire de ces courses des épreuves où les concurrents devront puiser dans leur réserve.

Avec ces courses, Spartan Race confirme une nouvelle fois que ce n’est pas dans sa série qu’il faudra chercher les obstacles les plus techniques. En revanche, elle continue de s’imposer comme la référence des courses pour les personnes à la recherche du dépassement de soi.

Un bémol est toutefois à émettre pour les bouchons provoqués par le rassemblement de la Beast et de la Sprint dans Morzine. Mais les organisateurs ne pensait sans doute pas avoir un temps de parcours aussi long pour les coureurs de l’épreuve longue distance.

Un terrain périlleux

Avec de grands volumes de pluie et des milliers de participants, les chemins se transforment rapidement toboggan de boue. À écouter les coureurs de l’Ultra-Beast, après un premier passage correct, le seconde passage est devenu beaucoup plus technique voire périlleux sur certaines portions. Les derniers de la Beast et les concurrents de la Super ont dû redoubler de concentration et de vigilance. Précisons toutefois que si ce type d’événement est rare en course à obstacles, il est beaucoup plus courant en trail. C’est une contrainte naturelle des courses natures.

Les paysages étaient, une nouvelle fois, sublimes. Il font de cette course la Spartan Race à faire en France.

Une météo capricieuse

Trente-deux degrés le mardi, quatorze, au plus chaud, le samedi : la météo a, une nouvelle fois, jouée des tours sur cette Spartan Race de Morzine. La pluie, parfois dense, ayant même laissée la place à de la neige au point culminant de la course ! Vive le mois de juillet.

Le point équipement

Je courais pour la première fois avec le Baggy Compression Trail de Kalenji. C’est un produit que je ne recommande pas pour les Mud Run et les courses à obstacles techniques : s’il évacue très bien l’eau et la boue, la solidité du textile ne lui confère pas une espérance de vie très longue sur ce type d’épreuve.

J’en parlerais dans des tests plus détaillés mais les manchons de compression BV Sport Booster Elite ainsi que les Altra King MT m’ont donné de réelles sources de satisfaction.  Encore une fois, le tee-shirt Mudgear m’a prouvé sa résistance dans les barbelés et son efficacité dans la boue et le séchage.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

9 commentaires

  1. Richard dit :

    Testé les Altra King MT lors de la Beast du côté d’Edimbourg : Parfaites !!
    Très bonne tenue de route sur l’herbe grasse et glissante, bon grip sur les obstacles type escalade et la languette du dessus a empêché les chaussures de rester dans les très nombreuses zones de boue collante.
    Evacuation de la boue et de l’eau se faisant sans effort et sans rétention dans les chaussures.
    La forme de la partie extérieure m’a également permis d’éviter les douleurs aux pieds sur terrain pentu.
    Je les ai acheté suite à cet article … Merci Seb !!!!
    Reste à voir sur la durée.

  2. Nicolas HD dit :

    Merci pour cet article qui résume bien la difficulté de ce week-end, qui ne l’a rendu que plus unique encore ! =) Pour avoir fait la Trifecta Week-end, j’ai pu constaté l’évolution du terrain surtout au niveau de la descente. Le courant dans la rivière fraiche m’aura coûté une double tendinite au mollet. RDV à l’Atlantique !

  3. Bonjour, Une petite question… Je doit me prendre des manchon de compression pour la course car j’ai régulièrement des crampes, mais j’hesite fortement entre les mudgear et les BV sport booster élite, surtout vu qu’on peut les trouver soldé en ce moment… Un petit avis entre les 2?

    • Salut Michaël !
      Pour enchaîner les courses avec beaucoup de boue : Mudgear.
      Pour aller taquiner la performance : BV Sport.
      Ce sont deux produits très différents mais qui offre un niveau de performance très élevé !

  4. Pour les King MT tu n’as pas eu de légers décollements de semelle sur l’avant ?

Soutenez Obstacle.fr