OCR Series Finale : le grand jour !

Voilà le grand jour. Après 5 éditions plus relevées les unes que les autres, c’est enfin la finale de la première OCR STRONG VIKING SERIES à Nimègue aux Pays-Bas. À cette occasion les organisateurs ont sorti le grand jeu pour proposer un challenge de haut niveau à tous les participants.

C’est donc avec plaisir que je me suis rendu à nouveau en Hollande sur le village de la base de loisirs de Berendock en espérant trouver un peu de fraîcheur 🙂 En ce qui concerne les installations et le retrait de dossard pas de changement, en revanche nous avons eu le plaisir de profiter d’une zone compétition avec transat et rafraîchissement offert à la fin de la course. Mais avant cela place à l’échauffement perso et au briefing sous un soleil de plomb.

Après avoir pris place au pied du Whalhala wall, nous avons accordé une minute de silence à la mémoire de Gitte Leurs-Helgers qui nous a quittés le 11 juin 2017. Sa famille et ses proches étaient présents pendant l’épreuve et je salue le courage de son mari qui a participé à la finale avec son dossard.

La course

Les prestigieux Prices Moneys ont donné des ailes au peloton de tête et nous sommes donc partis en trombe sous une accablante chaleur jusqu’au premier obstacle, le Dragon Rope. Après avoir longé les abords du lac sur un terrain plat nous avons franchi les Log Road puis traverser une première zone aquatique pour ensuite le parcours nous a conduit sur des sentiers jusqu’à une succession de Muddy Hurdles et un premier Mud crawl. Puis après avoir couru sur une partie roulante pour reprendre son souffle, le fameux lancer de marteau throw The Hammer est arrivé rapidement, tarif du jour : 20 Burpees en cas d’échec. Tout de suite derrière nous avons sauté d’un pont pour retourner dans le lac et quelques mètres plus loin testés notre équilibre sur la poutre Balance Bars.

De retour dans les bois nous avons soulevé une Kettlebell avec le Raise The sail puis retraverser une zone boueuse où nous attendaient de nouvelles tranchées. Plusieurs mètres plus loin nous avons escaladé le Langhus puis franchit le Monkey Bars. Les obstacles s’enchaînent et nous sommes qu’au 7 ème kilomètre, nous avons retrouvé l’Hammer Banger puis continué en emportant marteau et bouclier pour le Carry The Shield qui n’était pas trop éprouvant heureusement. Une fois nos armes abandonnées aux coureurs suivants, nous avons escaladé Storm The Castle puis entré dans le lac pour rejoindre la structure en nageant du Fliyng Ragnard. Après avoir validé ou non son saut, nous voilà de retour sur la berge pour un porté de saut Bucket Carry dans le sable.
Une fois le sac de sable déposé, nous avons entamé l’ascension du fjord Drop pour un nouveau décollage puis enchaîné avec l’immersion dans l’Ice Man, qui pour une fois était bien rafraîchissant au vu de la chaleur ambiante.

Nous avons laissé le lac derrière nous pour affronter un petit kilomètre de boue glissante et le Viking Dip. J’ai été très surpris de constater que malgré la chaleur et l’absence de pluie il y avait de nombreuses zones marécageuses avec une boue collante et glissante.

C’est donc couvert de boue que nous avons donné de notre personne pour passer par-dessus, par-dessous le Weaver, heureusement un nouveau passage dans l’eau nous a permis de faire redescendre la température. Après s’être rapidement suspendu sur le Gunnor’s Rope nous avons entamé le dernier Thors Odissey de cette première OCR SERIES.

On a donc pris notre sac de sable et démarré une ascension sur une route bétonnée, des obstacles à escalader ont été disposé sur le parcours au cas où on s’ennuierait avec notre sac… On a continué en alternant passage en sous-bois, dans des pentes et sur le goudron, c’était long… c’était très long si bien qu’on s’est demandé si on n’était pas sortie de la zone de portée. Enfin après 1600m de portée nous avons abandonné avec plaisir notre fardeau.

Après avoir récupéré ses jambes, on a escaladé le Strong Wall et soulevé la Connan Wheel pour un tour. On est au 33ème obstacle et les choses commencent à se compliquer puisque nous avons enchaîné une zone exigeante avec le retournement de pneu de camion Tyre Flip, le franchissement de rondin de bois au-dessus de l’eau, l’ascension du Rope Climb XL, d’un mur de paille et des trois palissades en bois Wall 2.0. En supplément nous avons à nouveau traversé une étable pleine de vaches ou la température ambiante a rendu l’atmosphère nauséabonde !

Un rapide passage dans la Water Cage nous a permis de souffler un peu avant de tirer le Log Drag sur une trentaine de mètres s’ensuit un passage technique dans un marécage Muddy Tree et le franchissement d’un des plus longs cochons pendu que je n’ai jamais fait.

On se rapproche de la fin en reprenant un chemin qui nous conduit à proximité de la zone de départ, mais avant cela une nouvelle épreuve de force où nous devions tirer une sled lourdement chargée par 3 sacs de sable. Il fallait en garder dans les bras car l’obstacle suivant était le Platinum Rig qui demande beaucoup de coordination et rapidement derrière le début de la Warwagen Saga.

C’était le moment de tout donner car nous sommes répartis sur un horrible porté de sac de sable. Les organisateurs avaient tout simplement décidé de décimer les participants, au programme pour cette boucle de fin, un rampé, deux Weaver, une fosse avec immersion dans un tuyau le tout avec un sac à tirer, porter, pousser, soulever, fait comme tu veux tu dois le ramener au début… à la fin de la boucle qui est-ce qui se dresse devant moi ? Le fameux Peg Board.

C’est quoi la pénalité Meusieur ??? Tu vois ce que t’as fait avec le sac ? Bah tu recommences gamin…

Donc la pénalité, c’était clairement le Vietnam, c’est normal : c’est la finale après tout. Une fois avoir réussi à se débarrasser de son sac, il restait 3 obstacles de suspensions avant de franchir la ligne d’arrivée. Un Flying Monkey, une planche pour se suspendre sur les côtés, et le dernier je ne sais même pas comment il s’appelle !

Voilà c’est la fin de la course, la fin de la première OCR SERIES ! Depuis le fin fond de l’Allemagne en passant par Gand et Amsterdam cette compétition nous aura poussés dans nos derniers retranchements. Après 6 éditions le bilan est plutôt positif, les organisateurs ont réussi à proposer une compétition impartiale et loyale et un véritable défi sportif.

Côté physique, l’ensemble du championnat est éprouvant et une bonne récupération est primordiale pour espérer une performance.
Côté porte-monnaie, participer aux OCR SERIES reste un solide investissement. Entre le coût des frais de participation, les transports, le logement et les extras mieux vaut avoir un sponsor ou un mécène pour amortir une partie des frais. Il faut également oublier les autres franchises pendant le temps du championnat sauf si vos finances et votre corps le permettent 🙂
Pour ma part j’ai fait de belles économies par un pass saison, beaucoup de covoiturage et plusieurs nuits dans ma voiture aménagée.

J’ai été ravi d’avoir participé à cette première édition ça été un de mes plus grands défis depuis que j’ai découvert l’OCR. J’espère qu’un jour vous aussi vous aurez la possibilité de prendre part à la compétition ou au moins de terminer un format Beast.

Je vous remercie d’avoir suivi mes comptes rendus Inside The OCR Series et je vous souhaite à tous et à toutes de belle réussite dans vos projets sportifs !

À bientôt dans la boue;

Geoffrey

À la mémoire de Gitte Leurs-Helgers
OCR UNITED

Geoffrey Nicolas

Du fun et de la performance, Geoffrey Nicolas nous partage ses chroniques d'Élite et de membre de la team Pride or Die

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr