La Rue’Stick, ambiance militaire assurée !

Dimanche 16 juin a eu lieu la 3e édition de la Rue’Stick, à Sissonnes (02).

Cette course à obstacles est organisée par le CENZUB – 94e RI et encadrée par les militaires du régiment !

Il est important de souligner que, grâce aux bénéfices récoltés de par les inscriptions, un don est fait à l’association Terre Fraternité, qui vient en aide aux blessés de l’Armée de Terre et contribue au soutien des familles.
Si vous souhaitez en savoir plus sur l’association, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site : http://www.terre-fraternite.fr/

Au programme de la course : 7 km & environ 30 obstacles annoncés.

Notre équipe est composée de notre Capitaine Mika, qui sera suivi sur presque tout le parcours par Daniel.

L’avant-course

Arrivés proche de la base militaire, une signalétique discrète nous indique le chemin à prendre. Nous remarquons ensuite les nombreux panneaux indiquant des traversées de chars et la présence de boue sur la route. De quoi se mettre dans l’ambiance alors que nous ne sommes pas encore arrivés au camp !
A l’entrée de cette dernière, ce sont des militaires en tenue et armés, ainsi qu’un véhicule blindé qui nous attendent… ! Et ce sera le cas à de nombreuses reprises, car à partir du moment où nous franchissons le terrain militaire, les « barrages » et la présence de militaires vont s’enchaîner.
Une sécurisation ultime de la course qui mettrait presque la pression 🙂 On relève particulièrement un barrage avec une quinzaine de militaires, qui vous regardent droit dans les yeux, des véhicules blindés et des 4×4… nous slalomons en voiture car des blocs de bétons sont disposés en quinconce. On a bien compris… on n’est pas là pour rire ! Ahah !

Au bout du chemin, un très grand parking est à disposition des 730 coureurs à obstacles.

Nous sommes dans les premiers arrivés, car nous partons dans la 2e vague (9h20), ainsi la récupération du bracelet de vague, du tee-shirt de la course offert, ainsi que le dépôt des sacs aux consignes sont très fluides.

Notre Capitaine entre dans le sas d’échauffement, et ça ne blague pas ! L’échauffement est comme on aime, rapide mais intense. Le speaker ne manque pas d’humour pour autant et met une bonne ambiance.
Et c’est dans une vague composée à 90% de militaires que Mika va partir !

La course

Une fois le top départ lancé, on ressent clairement l’ambiance militaire. Nombreux sont ceux qui partent à toute vitesse MAIS avec un esprit de groupe et d’entraide fidèle aux valeurs de l’armée.
Les premiers obstacles s’enchaînent rapidement : bottes de paille, rondins à franchir, blocs de bétons disposés les uns sur les autres (qui ressemblent à des Lego géants :)) faisant office de mur, puis une première traversée dans l’eau.
Cette dernière annonce en fait l’un des obstacles phare de la course : la remontée d’un canal d’une longueur d’environ 250 mètres avec de l’eau jusqu’au ventre (selon la taille de chacun, hein !). Deux « murs » inclinés en pierre sont à franchir pendant cette remontée, et un filet vertical permet de remonter sur le talus.

Une fois repartis sur la course, nous arrivons rapidement à un Ventriglisse, et si quelques-uns ont un peu de mal à descendre, ça ne sera pas le cas de notre Capitaine qui s’élance avec énergie (peut-être un peu de trop, ahah) et se retrouve à tournoyer avant de faire une belle réception arrivé en bas 🙂
Un petit moment de fun avant d’attaquer une grosse partie cardio avec un tunnel rempli d’eau, mais surtout de très nombreuses buttes de terre ! Les premières sont petites et sans eau, puis se présentent des plus hautes, sous forme de paliers alternant bacs d’eau et buttes de terre. Des bacs d’eau en hauteur sur des buttes de terre ?! On n’avait encore jamais vu ça !

Nous arrivons ensuite face à « THE » obstacle de la course : un double ramping sous des véhicules de l’armée ! Ce sont des véhicules blindés, le premier est un AMX 10P et le second est un char 30B2. Et bien-sûr en dessous… il y a un maximum de boue ! Il n’y a pas à dire, c’est unique et impressionnant 🙂

Nous sommes à présent à environ mi-parcours et la couse va nous offrir encore de belles choses : port de sacs de sable dans un supermarché fictif, ramping dans une galerie, montagne de pneus (ils n’ont pas plaisanté sur la taille !), ramping sous barbelés, ramping sous filet de camouflage, conteneur à franchir… Oui oui… un conteneur ! Pas facile d’ailleurs pour les moins grands, car haut, et s’accrocher sur du métal est plus difficile que sur du bois.

Le tracé nous fait revenir en direction de la zone de départ avec de nouveau un conteneur à franchir dans la ville fictive… En effet, la particularité de ce camp militaire est la présence d’un village de combat, qui ont été construits pour pratiquer des entraînements en milieu urbain (#CENZUB – Centre d’entraînement aux actions en Zone Urbaine). Nous y découvrons également un parking fictif que nous devons emprunter… dans le noir total et accompagnés de bruitages de guerre – saisissant ! Pas évident de se repérer, alors on colle bien les murs.

C’est là le dernier obstacle avant de franchir la ligne d’arrivée sous le regard de nombreux militaires, ce qui met encore un peu la pression 🙂

Quelques minutes pour profiter du généreux ravitaillement de fin de course, et nous arrivons pile au moment d’une démonstration de la part des militaires, qui nous expliquent comment se déroule l’évacuation d’un blessé sur le champ de bataille !  

Le bilan

La Rue’Stick, avec son empreinte militaire, est une course qui se veut ouverte à tous ! En effet, même si beaucoup de militaires sont présents pour encadrer ou participer, nous avons constaté que, dans les vagues suivantes, il y avait beaucoup de participants déguisés !
De plus, les obstacles restent accessibles à tous les niveaux de participants, avec une course cardio ou simplement « boueusement » fun 🙂

Au final, pour l’édition 2019, c’est environ 6,5 km & 25 obstacles que la Rue’Stick nous a offert, dans une ambiance militaire tout en restant fun et conviviale, sur un terrain d’entraînement militaire dont l’accès est strictement interdit d’ordinaire.

Avec un prix d’inscription de seulement 20€, elle fait partie de ces « petites » courses aux univers et ambiance uniques qu’il faut absolument tester !

Les points positifs : 

  • Le site de la course
  • Le thème militaire du début à la fin
  • Des Chars si proches de vous que vous pourriez leur faire un câlin 😀
  • Les obstacles phares de la course
  • Une course pour 20 euros (comment se plaindre !)
  • Les services à disposition : toilettes, vestiaires, buvette, douches…

Les points à améliorer :

  • Plus d’indications en ville à l’approche de la course
  • Ajouter des obstacles de « bras » (échelles horizontales, planche…)

Cet article a été validé par l’Officier Communication du CENZUB – 94e RI.

BootCamp SEALS

Quelques mots sur un autre événement organisé, en parallèle, sur le camp militaire par la Team SEALS : un bootcamp qui a réuni 65 participants.

Il s’agit de stages qui sont très exigeants physiquement mais également mentalement (particulièrement pour celui de 24h). Ces stages comportent de très nombreuses activités sportives mais également du secourisme, du tir, des missions de nuit… et du bivouac !
Cette année, il y a eu 25 commandos (3 abandons) et 40 aguerrissements (2 abandons). Un grand bravo à eux !

Retrouvez dès maintenant notre vidéo et nos photos de La Rue’Stick 2019 sur notre page Facebook : Parcours Sportif

N’hésitez pas également à visiter La BoueTik, le fashion store dédié 100% aux coureurs & coureuses à obstacles.

Parcours Sportif

Parcours Sportif x Obstacle.fr, c'est une grande histoire ! Nous sommes très fiers de accueillir leurs chroniques et vidéos sur nos pages. Parcours Sportif fait parti de l'équipe des envoyés spéciaux d'Obstacle.fr

Continuer votre lecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr