La Fada Team debriefe son mois de Mars

So Mad Paris, Frappadingue Béziers et D-Day Race : La Fada Team debriefe son mois de mars !

Somad

par Anouk dit Soldat Garnier

FadaTeam-Anouk-SoMad

Une SoMad qui a fait mon bonheur avec un obstacle tous les 400m. Un vrai plaisir pour quelques un qui adore les obstacles et n’aiment pas les longues phases de course.

Le petit moins de la course, le balisage pas très clair et les volontaires énergiques et motivants certes mais pas assez carrés sur le chemin à suivre. Je me suis donc retrouvée à faire 2 fois deux obstacles et apparemment une boucle en plus ! Un groupe qui a la base était loin derrière moi s’est retrouvé juste derrière pas longtemps avant la ligne d’arrivée. Une fille m’a dépassée juste avant la ligne…elle s’est retrouvée derrière moi d’un coup ! Apparemment on lui a indiqué le mauvais parcours d’où le « première ex aequo »… Juste dommage pour cette partiealors que j’ai vraiment appréciée la course et tous ses obstacles.

Belle course pour une reprise 🙂

D-Day, le 27 mars

par Jérémy dit Bougnat

La Fadateam débarque en Normandie…

Arrivé le vendredi soir chez l’ami Christophe après quelques heures de transport…Enfin les deux barbus se retrouvent. Un coup d’œil sur la météo du lendemain. C’est pas très joli et l’eau de l’atlantique ne risque pas de dépasser les 10 degrés.Qu’à cela ne tienne : on est des fadas ou pas ? Euh oui, je confirme !

Pour ce qui est de courir 15km : no problemo ! Après les 30kms du week-end dernier, les doigts dans le nez. Par contre, 15km jonchés d’obstacles, J’suis pas prêt psychologiquement et physiquement. Apparemment, cette course serait qualificative pour les championnats d’Europe OCR : oui, enfin pour les 10 premiers. Bref, un top 20 ou 30 est envisageable mais pas plus…

Réveil à 9h chez l’ami Christophe, bon petit déjeuner car avec un départ dans la vague de 13h24 pour moi et 13h12 pour Christophe, il faut prendre des forces. Arrivée vers 11h30 sur le site de la DDAY Race, site très simple à retrouver et très bien indiqué. Récupération du paquetage et juste le temps de saluer tous les athlètes OCR que l’on connait via Facebook et qu’on ne voit pas forcément souvent et direction le départ !

Heureuse surprise puisqu’on croise Bastien et Bruno : merde, déjà pour la première place c’est mort. Torse nu ou pas ? On est pas des ****, Moi je fais comme le coach croquette m’a appris : ce sera torse nu et sans montre. Christophe est encore hésitant mais après avoir vu les autres vagues (de 12 athlètes) sauter du bateau dans l’eau jusqu’à la tête, ce sera la même option que moi.

Après avoir encourager Christophe avant son départ, c’est mon tour. Il n’y a pas moins que les 3 premiers au scratch dans ma vague. Après un aller/retour en bateau (à côté de Jordan, c’était top) je suis le premier à sauter du bateau et le premier à sortir de l’eau. Ce sera la seule fois.

C’est parti pour 15kms et 40 obstacles variés tout comme les portions de course alternant vase, bitume, cross, trail, montées, descentes, une vrai belle course à obstacles sans grande difficulté, ce qui reste un avantage pour les coureurs : chouette je vais peut-être m’en sortir. Malgré 2/3 passages où les bénévoles sont absents ou la tête en l’air, j’arrive à ne pas me perdre même dans le labyrinthe de bottes de pailles. Je cours longtemps avec Mathieu Claustre et le lâche finalement dans le dernier kilomètre grâce aux Monkey bars trop hautes pour son petit gabarit. Au final, une belle 21ème place au scratch, une 4ème dans ma vague et peut être le regret que tous les élites ne soient pas partis en même temps.

Je retrouve l’ami Christophe qui m’attends à l’arrivée pour les photos avec Patrick #danslesyeuxdepatrick 😉 (voir sa page facebook), on débrief la course avec Bastien (qui finira second) puis le froid nous saisit (quand on court torse nu ça va… quand on court plus ça va moins bien).
Content d’avoir revu Christophe et d’avoir représenté la Ruée des Fadas ! ! ! Retour chez Christophe, une douche et hop, je saute dans le train pour un retour sur paris à 00h… Super samedi toujours trop court.

Mais des souvenirs pleins la tête et déjà l’envie de remettre le couvert pour combler la différence qui nous sépare des tops 15 voire 10…

Fadateam-D-Day-Race

De Christophe dit CHRIS

Arrivée à Courseulles sur Mer en compagnie de mon ami Iron Bougnat et découverte du site de la D-Day Race et puis c’est rencontres et échanges avec plusieurs coureurs puis préparation pour l’embarquement. La température était fraîche dès l’embarquement puisqu’il a fallu se jeter à l’eau pour grimper dans le bateau ! Direction la mer pour se rapprocher de la côte où nous devions sauter du bateau à environ 30 mètres du bord, il m’aura fallu faire quelques brassées avant d’avoir pied et l’eau n’excédant pas les 6 degrés prenait à vif dès le début.

Départ chronométré pris depuis la plage, je me retrouve rapidement à la lutte pour la 5ème place de ma vague et ce pendant un long moment dans la course. Un petit moment de flottement aux premiers obstacles, ne sachant pas forcément quelle direction emprunter et ce pour tout le monde. Le parcours est varié avec du terrain de trail, sable, forêt, fossés, terrain de cross qui faisait d’ailleurs très mal aux jambes, plusieurs traversées dans une eau très froide, souvent vaseuse.

Avec des obstacles supers et sans difficulté, la différence se fait vraiment sur la vitesse de course. N’ayant pu participer à la première édition, celle-ci était pour moi une découverte et une belle surprise. J’ai adoré cette course et encore plus en devant me confronter aux pointures du circuit. Je me retrouve finalement 6ème de ma vague et 27ème élite. Une surprise pour moi qui ne m’attendait pas à être dans le top 30 mais vraiment beaucoup plus loin. J’ai besoin de progresser en course à pied pour espérer de grappiller des places précieuses car le franchissement d’obstacles, tout le monde en est capable.

Super content d’avoir partagé ces moments avec mon ami Iron Bougnat et d’avoir représenté au mieux la Fadateam !

De Anouk dit Soldat Garnier

Fadateam-Anouk-D-DayJ’avais fait la D-Day Race l’année dernière et avais été un peu déçue par les obstacles mais cette année super course, des obstacles au top et une course bien physique avec de longs passages en début et fin de course sur le sable et des obstacles parfois difficiles à passer comme le dernier monkey bar sur le sable.

En tant qu’ancienne gymnaste j’ai adorée et je ne l’ai pas passé si facilement que ça avec les mains pleines de sable. Le début fut épique avec le débarquement en bateau et le début de la course difficile pour moi avec les mollets tétanisés par l’eau froide et contractures depuis la SoMad la semaine précédente. 
Une super ambiance sur la course, un super parcours et des bons souvenirs sur cette plage mythique.

Frappadingue Béziers

Fadateam-Frappadingue

De David dit DAVID

Cette course m’a satisfait sur le choix des épreuves et du parcours, qui permet de découvrir la Ville de Béziers !

Sur le plan sportif c’est une course assez déroulante, idéale pour les coureurs, à refaire mais avec quelques améliorations au niveau du balisage. Content de retrouver les amis et de courir sous les couleurs de la Fada Team !

De Camille et Jérém dit les plus beaux

Alors mon petit Jerem ! Pour commencer, il manque un peu de signalisation pour le départ. Il manque aussi des bénévoles sur le parcours à certains moments, ce qui a permis cette erreur de classement.  Distance réelle peut-être un peu courte pour un parcours censé faire 12 km. Sinon parcours roulant, avec ce côté urbain qui change. Le parcours était plutôt joli malgré le temps qui n’était pas forcément au rendez-vous. Des obstacles sympas et uniformément répartis sur le parcours. Boudins sans corde un peu difficile à passer. Camille a été motivée du fait qu’il y avait une fille un peu devant  elle et une autre pas loin derrière. Nous sommes tous les deux satisfaits des résultats malgré les cuisses lourdes de la veille sur les crossfit games…

Organisation de course sympa et bonne ambiance en général. Pour finir, nous sommes tous les deux très fiers d’avoir représentés la Fadateam !

Auteur point de vue

Quand la communauté de la course à obstacles s'exprime sur Aroo.Fr

Continuer votre lecture