France OCR, un test réussi

Pour sa toute première édition, France OCR a proposé une solide compétition dignes des épreuves continentales et mondiales de difficultés, le 25 mai 2019 à l’Aroo Arena. Cette compétition a posée de très bonnes bases pour un futur championnat de France de courses à obstacles officiel1.

« L’objectif de départ était de proposer une compétition OCR digne d’un championnat de France et qui permettrait enfin aux coureurs d’avoir un événement haut niveau pour se préparer aux Championnats d’Europe et du Monde OCR » précise Alexandre Boccon, président d’OCR France. « La combinaison Aroo Arena + Crazy Run + partenaires (Kaha, Insane, Lake Race) a permis d’avoir un tracé compétitifs et tous les coureurs sont unanimes : ils se sont régalés dans la difficulté. Nous sommes satisfaits de cette première édition des France OCR et espérons renouveler l’expérience en 2020 avec appellation Championnats [voir plus bas] ».

Cette dimension partenariat devra être développée en 2020 pour inclure l’ensemble des acteurs de la discipline en France et créer un événement universellement reconnu.

Notons également que l’’équipe d’arbitrage emmenée par Julien Giraud a également réalisé un travail de grande qualité.

Les résultats

Tous les résultats

Pour ce premier test, un certain nombre de têtes d’affiche de la discipline avaient choisi de faire l’impasse sur cette compétition. Outre des choix personnels pour les athlètes les plus polyvalents, la division lente de notre sport entre les athlètes se spécialisant pour les épreuves de difficulté comme France OCR et les épreuves plus mixtes comme Spartan se fait ressentir.

Épreuve courte : 3 km

En choisissant, dans les deniers jours, de changer de catégorie pour participer à la compétition en tant qu’Élite, Nathan Caparros a fait le meilleur des choix. Il remporte l’épreuve des trois kilomètres avec une impressionnante avant de 3 minutes 44 sur Arnaud Losserand Madoux et le bison Baptiste Aribaud. Stéphane Ollion et Kevin Vaugrente complètent le top 5 chez les hommes.

La Belge Lucie Martin est la seule participante à triompher du parcours dans les temps et à remporter ainsi la course. Elle prend au passage une jolie quinzième place au scratch. La jeune Carla Tchiknavorian termine malheureusement hors délais.

Une seule arrivée et des questions

Ce nombre très faible de femmes à l’arrivée pose une nouvelle fois la question du calibrage des championnats OCR. Si un niveau de technicité élevée est nécessaire dans ces épreuves dites de difficulté, elles doivent s’adapter aux participantes. Cette adaptation a néanmoins un coût et fait logiquement débat dans la discipline. La course à obstacles est-elle encore une course quand une seule participante est à l’arrivée ? Où est-ce devenu une compétition de difficulté comme on peut en rencontrer en escalade ou dans de célèbres émissions télévisées ?

« Nous avons adapté deux obstacles entre les deux courses pour fluidifier le tracé mais le Samouraï d’Aroo Arena a fait de gros dégâts. J’aimerai de l’égalité hommes/femmes sur le parcours » complète Alexandre Boccon. « Nous allons adapter le parcours et ajuster le niveau à celui des OCR World Championships. Le niveau de difficulté de notre épreuve était supérieure à cette référence ».

Épreuve Standard

Lucie Martin (BE) – Steffy Kins

Le titre de championne France OCR revient à Steffy Kins devant la championne courte distance Lucie Martin. Elles sont les deux seules femmes Élite à terminer l’épreuve. En catégorie d’âge, seule Flore Martin vaincra le parcours dans les temps en catégorie 30/34 ans.

Après sa victoire le matin, le Toro Nathan Caparros double la mise et devient double champion France OCR. Il devance Robin Dejoux et Kevin Vaugrente. Stéphane Ollion termine, de nouveaux à la quatrième place tandis que Christophe Bailly prend la cinquième place.

Nathan et la communauté de l’anneau

Le retour d’Alexandre Plana @Arson_Fit

Une bien belle compétition OCR organisée dans un lieu d’exception ! Avec les deux formats, les deux courses étaient très exigeantes et c’est pas peu dire.

Des obstacles variés, imaginatifs et techniques étaient sur le tracé avec une similarité de difficulté que j’ai retrouve sur les OCR World Championships 2017 et 2018. Cela prouve que nos futurs championnats de France OCR auront le niveau pour déboucher sur les Europe et sur les Monde.

En plus de cela, une organisation proche du parfait, des bénévoles adorables et un terrain d’obstacles. Merci aux secouristes et aux franchises d’obstacles et énorme bravo à tous les coureurs.

1 : Cette appellation est soumise à l’approbation de la compétition par la Fédération Française d’Athlétisme dont dépend la course à obstacles pour le Ministère des Sports.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr