Crazy Up 2018, un réel succès !

Dimanche 10 juin 2018 a eu lieu la quatrième édition de la Crazy Up à Remouillé (44). L’an dernier, nous avions testé la version « Nocturne » qui s’était avérée être un régal, nous avions adoré ! Cette fois, nous avons participé à la version « Classique », qui annonçait un parcours un peu plus long (9 km au lieu de 7 sur la Nocturne) et donc plus d’obstacles.

Notre équipe est composée d’une femme et deux hommes

L’avant-course

A 48h de la course, nous avons reçu un mail nous annonçant qu’une partie du parcours était supprimée, car inexploitable à cause des pluies diluviennes tombées les jours précédents, nous ne pourrions donc pas traverser la Maine. [Être prévenus à l’avance est une bonne chose, nous avons déjà vécu des réductions de tracé sur le fait accompli et ça ne fait pas plaisir.]

Arrivés de région parisienne la veille, nous sommes hébergés pas très loin de Remouillé. Le jour J, ayant choisi de partir dans une vague matinale, pas de soucis pour se garer dans la ville. Le retrait des bracelets et puces de participation, ainsi que les consignes sont situées dans un gymnase, où nous laissons uniquement la clé de voiture.

Notre vague est appelée, nous courons vers le sas de départ où nous effectuons un petit échauffement assez cardio.
Le 10 juin est un jour spécial pour notre Capitaine, puisque c’est son anniversaire une petite annonce du speaker et voilà les 180 participants de notre vague qui se mettent à chanter « joyeux anniversaire » ! Nous sommes également avertis que les coureurs du X-Challenge, partis en vague 1 et dont le but est de faire le parcours en moins d’1h pour repartir avec les coureurs des vagues impaires, sont prioritaires aux obstacles et qu’ils s’annonceront pour que nous puissions les laisser passer.

A 9h30, le speaker lance le départ et c’est parti pour environ 9 km et 24 obstacles.

La course

Les premiers obstacles arrivent très rapidement : lancé de frisbee, dessus-dessous et déjà un premier bac de boue qui donne le ton de la course. Nous arrivons ensuite devant des… barres asymétriques de Gym, oui oui vous avez bien lu ! Obstacle décalé mais original, jamais vu sur une course à obstacles jusqu’à ce jour.

Après une bonne phase de course, nous passons dans un tunnel, les pieds dans l’eau, puis rampons sous des barbelés.
Nous enchaînons avec un Monkey Bar et arrivons sur l’obstacle tant apprécié l’an dernier lors de la Nocturne : le toboggan gonflable avec arrivée dans la boue !! Même de jour, c’est toujours aussi fun !

Nous alternons côtes et pentes en portant un seau rempli de sable, traversons un petit point d’eau pour arriver à la première étape du Memory code, c’est-à-dire mémoriser une suite de lettres et de chiffres totalement incohérents, donc difficile à retenir.

Nous croisons un panneau avec la consigne suivante « Ramenez-moi 10 haricots »… euh d’accord, faisons ça alors ! Nous nous joignons donc à d’autres participants qui cherchent des haricots dans l’herbe et apportons chacun 10 haricots blancs au bénévole comme monnaie de passage pour continuer le parcours (si vous ne nous croyez pas, c’est dans notre vidéo, ahah).

Nous descendons un talus plutôt glissant à l’aide d’une corde, repassons sous le tunnel du début mais dans l’autre sens et sur des « pas de géant » très humides, qui provoqueront d’ailleurs une belle cascade de l’un de nous trois.
Nous franchissons un mur, progressons au travers d’une looongue toile d’araignée, passons sous des poutres installées au-dessus d’un trou d’eau boueuse et trouvons du premier coup notre chemin dans le labyrinthe de mousse.

Après quelques centaines de mètres de course, nous arrivons au bord d’un lac où nous attendent : une traversée sur planche de surf gonflable, c’est fun et pas évident de rester sur la planche avec le corps plein de mousse (donc bien glissant), le saut de cinq mètres et un énorme matelas gonflable à traverser en courant pour tenter d’éviter les gars du XV de France… autant vous dire que c’est peine perdue avec nos gabarits, ahahah, nous nous sommes faits éjecter tous les 3 du matelas et le pire ? On a adoré ça !

Nous retrouvons le rivage à la nage et arrive le moment de communiquer aux bénévoles nos codes mémorisés des kilomètres plus tôt, et c’est un sans faute pour notre team, qui évite donc la tarte à la crème !
Par contre, pas le même succès au lancé de javelot qui nous envoie vers la pénalité : une boucle en saut en sac, qui fait monter bien le cardio à quelques mètres de la fin.

Nous atteignons déjà les derniers obstacles, montons à la corde, passons par dessus des gros cylindres et finissons par un mur incliné à grimper à l’aide d’une corde pour arriver sur un container où les bénévoles nous proposent de prendre la pose pour une photo. Nous redescendons par des bottes de paille et courons les derniers mètres qui nous séparent de la ligne d’arrivée.

Nous récupérons nos t-shirts Finisher et nous ravitaillons avant d’aller chercher nos affaires à la voiture pour aller se doucher… à l’eau chaude, ça change des jets d’eau froide ou de repartir en mode boueux.

Au final, nous avons parcouru 8,5 km et franchi 25 obstacles en moins d’1h30, le morceau du tracé qui a été supprimé ne s’est pas fait sentir.

Le bilan

Un bonheur de participer à la Crazy Up. Une ambiance au top du début à la fin ! De la boue, de l’eau, des obstacles bien diversifiés, originaux, voire quelques-uns complètement décalés, la recette parfaite pour vivre une course à obstacles fun !

Nous avons pu également croiser et encourager les X-Challengers, notamment la team AROO OCR Crew venue en nombre.

Un grand merci aux organisateurs et en particulier à Fabrice pour son accueil et son temps, un moment très sympa de partage de nos impressions. Sans aucun doute, à l’année prochaine !

Les points positifs :

  • La bonne ambiance générale
  • Le bon équilibre entre les obstacles : fun, force, agilité, endurance
  • Les obstacles originaux, décalés et les nouveautés par rapport à l’année précédente
  • La fluidité tout au long du parcours et sur les passages d’obstacles
  • Les ravitos : 2 sur le parcours et 1 à la fin
  • Le T-shirt Finisher
  • Le village : toilettes, douches chaudes et séparées hommes/femmes, buvette, restauration, activités

Les points à améliorer :

  • En passant la finish line en même temps que l’échauffement d’une autre vague, l’arrivée passe un peu inaperçue, car tout est concentré sur le prochain départ
  • Pas de taille S pour les T-shirts hommes

Retrouvez dès maintenant notre vidéo et nos photos de la Crazy Up 2018 sur notre page Facebook : Parcours Sportif

N’hésitez pas également à visiter La BoueTik, le fashion store dédié 100% aux coureurs & coureuses à obstacles.

Parcours Sportif

Parcours Sportif et Obstacle.fr, c'est une grande histoire ! Présents depuis début 2015, ils nous proposent entre autre des chroniques et des vidéos immersives de leurs courses, mais pas que ! Ils font partie de l'équipe des envoyés spéciaux d'Obstacle.fr !

Continuer votre lecture