Vers un Championnat de France Indépendant de Course à Obstacles ?

La course à obstacles est un sport de loisir et de compétition. Les premiers championnats du monde indépendants ont eu lieu en 2014, aux États-Unis. Le premier championnat du Royaume-Uni est prévu pour 2015. Et en France ?

Dans notre pays, la course à obstacles est principalement un sport dit de « loisir » : sans chronomètre, sans classement. La dimension compétition est souvent laissée de côté au nom des valeurs de notre discipline. La compétition et le loisir ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, elles sont complémentaires. La compétition a besoin du niveau loisir pour rendre le sport accessible à tous. Le niveau loisir a besoin de la compétition pour accompagner le développement de notre discipline.

La France possède déjà d’excellents compétiteurs en course à obstacles : Amélie Soulie-Leung, Thomas Blanc, Vincent Di Bennedeto, Spartin Perrier… Ceux-ci participent principalement aux séries privées comme les Spartan Race, Strongman Run… et les compétitions les amènent généralement hors de France.

Cap sur 2016

Pour développer la course à obstacles, nous avons besoin d’une vraie compétition indépendante en France. Un événement qui rassemble les meilleurs participants de toutes les séries. Une journée qui puisse être au centre de la communauté de la course à obstacles.

Notre discipline est encore jeune en France. Nous croyons à son avenir. Nous souhaitons que 2015 soit une année « zéro » pour bâtir les bases d’un futur Championnat de France Indépendant de course à obstacles en 2016.

Pour construire cet événement, nous avons choisi d’être partenaires avec l’association qui porte l’Auvergnate Extrême. C’est un événement non lucratif qui se veut à la recherche de la performance avec des obstacles originaux et de grandes qualités. Le lieu, au cœur du Massif Central, est fantastique et certains obstacles sont légendaires1.

AuvergnateExtreme

Créons ce championnat ensemble

L’épreuve « zéro » aura lieu le 11 octobre. Nous savons que cette date n’est pas idéale car elle coïncide avec d’autres événements. Mais ce ne sera pour le moment qu’un test grandeur nature : cette année, le seul objectif sera d’apprendre, avec humilité.

N’hésitez pas à nous partager vos idées, à venir tester les obstacles sur le site de Saint-Paulien, à vous associer à notre initiative pour construire, ensemble, un fantastique Championnat de France Indépendant de Course à Obstacles en 2016.

<

p class= »ethique »>1 : Nous reviendrons prochainement sur les motivations de ce choix.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

8 commentaires

  1. mike dit :

    Bonjour
    Sur l’auvergnatextrem on part avec 5 bracelets qui comptent comme des preuves de pénalités lorsqu’il en manque. Hors si on ne passe pas un sixième est’on sortie du classement. De plus deux minutes ne pénalisent pas assez car sur certains obstacles c’est le temps pratiquement mis par le coureur pour le franchir trois minutes serait plus équitable.
    Enfin un classement équipe sera t’il envisagé

  2. Salut a tous
    En fait ce que Sebastien et nous (L’Auvergnate Extreme) proposons c’est un début, un premier pas.
    Ce qu’il faut c’est que d’autre courses intéressantes se joigne a nous pour proposer d’autres manches de ce championnat de France, puis comme le dit Jérôme faire une finale sur une course choisie.
    Soit a tour de rôle, s’il y a suffisamment de courses attractives , soit en sélectionnant la course la plus intéressante, la plus sélective, spectaculaire, ect
    Car notre objectif est la réussite des courses d’obstacles, pas que Pierre et Paul organisateurs ai eu leur tour de finale pour proposer une course ou les finalistes et les spectateurs s’ennuient !
    Il faut que chaque course garde sa personnalité et ses obstacles en s’adaptant bien sur aux exigences d’un championnat.
    Alors que ces courses sont en plein développement, que de nouveaux obstacles apparaissent régulièrement, nous n’allons pas nous limiter en créant un standard avec des obstacles identiques.
    De même que les trails sont tous différents, toutes les manches du championnat seront différentes, ce qui leur donnera un grand charme.
    Christophe

  3. jerome dit :

    Mon même organisateur de course, je trouve l’initiative très bonne.
    Seul bémol, le choix de la course!
    En effet, l’auvergnate extreme surf sur le coté compétitif de la discipline, mais il faut plus de rigueur dans les pénalités infligés en cas de ratage d’obstacles, sinon, le classement est fossé.
    De plus, les obstacles de cette course sont loin d’etre étudiés pour la sécurité des participants.
    Ce que j’ai vu lors de l’édition de Méjanne le clap, m’a clairement pas convaincu, j’ose espérer que celle de St Paulien est de meilleure qualité.
    ET que personne ne perdra jamais un doigt dans la grille de la rampe 😉

    • Bonjour Jérôme,
      Notre but est de travailler sur l’intégralité de la course pour en faire un fantastique événement.
      Concernant les pénalités, nous avons d’ors et déjà prévu des juges pour les obstacles voir un système éliminatoire : tous les obstacles sont indispensables.
      Côté sécurité, les obstacles sont déjà certifiés avant les courses. Et la sécurité est au cœur de nos préoccupations.
      Merci en tout cas pour votre retour ! Nous avons besoin de tous les avis pour faire de ce futur championnat un grand événement.

      • jerome dit :

        Merci pour la réponse rapide,
        Je ne pourrais pas être présent a cette date car j’ai déjà une course sur Cannes à organiser.
        Mais je suivrai ça de près 😉

        Comme le propose Alexandre, je suit plutôt partisans d’un système de point attribué aux 20 ou 30 ou 50 ou 100 premiers de chaque courses faisant partie du programme.
        En fin d’année les 100, 300, 500 ou 1000 meilleurs s’affronte dans une finale co-organisé par l’ensemble des courses faisant partie du programme.
        Genre 25Km / 50 obstacles (en mettant en commun les moyens de 3, 4 ou 5 courses, c’est faisable 😉

        Autre possibilité, la finale est organisé par un seul organisateur différent chaque année, comme les JO.
        Genre 15 Km / 35 obstacles

        Voila, c’est ma maigre contribution, mais je suis ouvert à la discution

      • Merci pour les idées !

        Belle journée à toi.

  4. Humeau Alexandre dit :

    C est une très bonne idée.
    On peut s inspirer des différentes courses d obstacles pour les épreuves mais aussi pour les sélections (genre de points à obtenir au travers de diverses courses pour être sélectionner, catégories, etc)

  5. Léo dit :

    Excellente initiative !!!!
    Elle permettra sans aucun doute de développer et faire connaître d’avantage notre discipline.
    En espérant retrouver un classement par catégories, j’entends classement SH,SF,VH,VF…
    En attendant continuons à promouvoir notre spécialité.
    Léo

Soutenez Obstacle.fr