Veni, Vidi, Vici à La Frappadingue AQ X’Trem

Retour à Bourg en Gironde pour cette nouvelle édition de la Frappadingue AQ EXREM’ qui s’est tenue le 16 Avril 2016. L’année dernière, je résumais la course en partant à la mi-journée en plein dans les vagues opens. Cette fois-ci, c’est dans le premier sas que j’ai choisi d’évoluer. La veille, j’ai pu profiter du petit camping idéalement placé et de la soirée d’accueil des participants.

Le village de la course était situé au même endroit que l’année dernière. Les organisateurs ont placé plus de bénévoles au retrait des dossards pour éviter les files d’attente. À noter également l’augmentation de zones de parking et du balisage dans la cité. Après avoir récupéré son pack de départ (puces, dossard, Tee-shirt Finisher), on se dirige vers la zone de départ pour découvrir les nouveautés de cette franchise.

Une foule de personnes costumées ont donné des allures de carnaval géant à cette nouvelle édition. Sous les cris des speakers motivés, tous les participants se préparent à affronter un parcours boueux sous un ciel couvert. Sur les quatre dernières éditions il n’a fait beau qu’une seule fois.

La course

Les organisateurs ont à nouveau pris le soin d’épuiser les concurrents rapidement, car à 25 mètres du départ se trouvait un premier ramping. Le parcours empruntait le même tracé que l’année dernière mais les obstacles n’étaient pas positionnés au même endroit. De plus, les trois quarts du parcours se composaient de chemin de halage boueux autour des vignobles.

Concentration-Au-Depart

L’enchainement de zones d’obstacles : 9 murs de 1m50, un long cochon pendu, 4 murs de 2m, un ramping de 30 mètre, 3 passages sous filets, des passages à guets, 4 boudins géants et une alternance de montés et descente ont rendu cette édition plus difficile que la précédente.

Mais on retrouve avec plaisir les obstacles emblématiques de Bourg comme la traversée du lavoir datant de 1828, la succession d’escalier dans la citadelle, le passage dans la mélasse de la Gironde et le retour sur le plateau de départ composé cette fois de 9 obstacles majeurs, dans l’ordre (si vous souhaiteZ vous entrainer) : ramping dans un tuyau immergé dans un bassin d’eau, le nouveau ventre-y-glisse, half-pipe, poutre, monté de corde, monkey bars, traversé zone électrique, et un tuyau sur une pente raide à traverser en tirant sur une corde à la force des bras. Un dernier filet permet de regagner la zone d’arrivée au cœur du village qui rend éprouvant cette fin de course.

À l’arrivée, on profite du buffet de ravitaillement, bière (Aliénor pour les connaisseurs) et boissons énergisante puis l’on nous remet la médaille de finisher ainsi que des patchs musculaires chauffants en cadeau. Pour les premiers des lots supplémentaires (vestes, gants et tour de coup aux couleurs de la Frappadingue) sont également prévus.

Le bilan

Au final retourné à Bourg à été une grande satisfaction car les améliorations des structures et de l’accueil des participants ont rendu l’épreuve plaisante malgré les caprices de la météo.

Les plus

  • Accueil et gestion du flux des coureurs
  • Le cadre et le parcours
  • La fête le samedi soir
  • Le parcours pour les enfants
  • La proximité camping lieu de départ et infrastructure
  • Le rapport qualité prix
  • L’ambiance de dingue !

Les moins

  • Pas assez de douches mise à disposition

Geoffrey Nicolas

Du fun et de la performance, Geoffrey Nicolas nous partage ses chroniques d'Élite et de membre de la team Pride or Die

Continuer votre lecture

1 commentaire

  1. Jérôme dit :

    Merci ça permet de se figurer le déroulement des courses pour les prochains !!