Un beau lancement pour l’arrachée !

Samedi 24 octobre, Anjou Sport Nature a lancé sa toute première Arrachée : une course à obstacles loisir. Dans le Parc départemental de l’Isle Briand au Lion d’Angers (49), 930 personnes ont franchi les 10 kilomètres du parcours et ses 23 obstacles dans une très joyeuse ambiance.

→ Les photographies de l’événement seront disponibles sur l’Événement Facebook, le site de l’organisation et sur lamapix.com

L’avis de Vincent Chaigneau

Cette première édition est vraiment une très bonne surprise. Organisation pro et réactive par exemple, ils avaient oublié un moyen de conserver les clés des participants, ils ont immédiatement réagit et proposé une solution. Dans le prix de la course était, en plus, prévu un repas complet (soupe chipo frite et foué) !

Le départ de la course se fait avec une seule chaussures pendant cent cinquante mètres puis on doit retrouver sa chaussure dans le tas de chaussures de tout le monde. Les obstacles sont très variés et vraiment de très bonne facture sans passage extrêmement difficile. Le parcours présente un peu de dénivelé et la boue est discrète (pas de pluie). Il manque un passage bras (monkey bar ou corde) car, pour les musclés (ce qui n’est pas mon cas), ça aurait équilibré les choses. Au final, le staff est vraiment super, le parcours est bien balisé. Les bénévoles présents tout au long du parcours sont vraiment au petit soin.

Le village de départ et d’arrivée est bien organisé avec beaucoup de restaurations et de la musique. Sinon, il n’y a pas de médaille finisher pour le souvenir et les dossards ne sont pas du tout adaptés à ce type de course : ils se déchirent dès qu’ils sont humides dommage et l’échauffement est un peu trop fitness à mon goût mais il marche bien.

C’est vraiment une course qui vaut le coup !

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

1 commentaire

  1. Petite précision concernant la boue, nous avons eu beaucoup de chance dans la première vague car dès les vagues suivantes la chanson n’était plus la même avec des passages de boue extrêmement difficile ou il est quasi impossible de s’extirper de la boue sans l’aide des autres 😉

    Pour les amateurs de mudrun bien trash il fallait privilégier un passage dans les dernières vagues. Il suffit de regarder les photos pour s’en rendre compte.

Soutenez Obstacle.fr