Test : Trifonction Ceramiq

L’année dernière, nous avons testé avec succès les tee-shirts et corsairs de la marque française Ceramiq. Lors de nos échanges avec la marque est venue l’idée de tester la course à obstacles avec une trifonction. Conçues pour le running, le vélo et la natation, ces équipements semblent sur le papier s’adapter parfaitement à notre discipline qui demande, comme la nage en eaux libres, une belle liberté de mouvements et une excellente évacuation de l’eau  mais également des qualités pour la course à pied.

Les tests en laboratoire

Après notre traditionnelle phase de rodage pour vérifier les qualités dans des conditions normales de ce nouvel équipement, direction notre laboratoire : BarjoXtrem. Au programme, notre traditionnel triptyque de tests : liberté de mouvements, évacuation eau/boue et solidité.

Liberté de mouvement

Depuis que notre plateau de test a migré vers le terrain des BarjoXGames, notre exigeance en tests s’est considérablement durcie. Qu’importe, si nous connaissions déjà le confort du textile utilisé de part nos précédents tests (une combinaison d’oxydes de métaux et de polyuréthane), sa souplesse nous laisse une nouvelle fois bluffés. La trifonction se fait oublier et de façon surprenante, le pad, cette mousse améliorant le confort sur la selle de vélo, ne procure aucune gêne.
BarjoXGames-Mur
Obstacles après obstacle, la combinaison reste en place grâce notamment à la petite bande adhésive de type bas auto-fixant. Une vigilance devra toutefois être de mise lors des essayages pour ne pas avoir une impression d’être trop juste sur la hauteur de buste.

Évacuation de l’eau et de la boue

La trifonction est dans son élément dans l’eau et c’est tout sauf une surprise. Quand à la boue, le textile ne la retient pas et celle-ci glisse simplement sur l’équipement. C’est encore, à l’heure actuelle, le meilleur produit que nous ayons testé de ce contexte.

Solidité

Des accrocs sur les barbelés, oui. Des trous qui se diffusent, non. Le textile résiste parfaitement aux rampés, barbelés et autres exigences de la discipline lors de ce test en laboratoire dont le niveau est pourtant monté depuis l’année dernière.

La trifonction en course

On reconnait les bons équipements au fait qu’on les oublie pendant la course pour se concentrer sur l’effort. Ce fut le cas et c’est assez rare pour être souligné.

Malheureusement, à l’arrivée, la trifonction se voit décousue au niveau des épaules : le biais s’étant détaché du reste de la combinaison. Une grosse déception pour ce matériel exemplaire jusque-là dont nous avons part à Thierry Hiem, le fondateur de la marque, lors du traditionnel debriefing produit en cas de problème majeur.

« Nous avons effectivement rencontré ce problème sur notre modèle 2015, mais la trifonction 2016 vendue actuellement a été corrigée pour avoir un renforcement à ce niveau dont une double couture »

Le bilan

Malgré ce problème, désormais corrigé, de solidité. La trifonction Ceramiq est probablement un des meilleurs équipements pour la course à obstacles.
Avec une excellente liberté de mouvements, une bonne solidité du textile (hors biais), et surtout une excellente évacuation de l’eau et de la boue : la marque lorraine fait une nouvelle fois preuve qu’il faudra compter sur ses produits pour notre discipline.

Les notes

4-etoiles

  • Liberté de mouvement : 5/5
  • Confort : 5/5
  • Qualités Running : 5/5
  • Évacuation de la boue : 5/5
  • Évacuation de l’eau : 5/5
  • Solidité : 2/5
  • Rapport qualité/prix : 4/5
  • Note globale : 3,71/5

Les références

Combi trifonction 1/2 zip avant avec mini pad – Ceramiq : 98,5 €

 

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr