Test : Corsaire running par Ceramiq

« J’ai testé tout ce qui existait pour la course à obstacles et c’est ce que j’ai trouvé de mieux ».
Mikhael Plaisant

Voilà comment le fondateur de la F.O.R.Team nous a motivé à réaliser le test de ce corsaire conçu et fabriqué par la petite marque française Ceramiq. Car les textiles de cette marque ne sont pas, à la base, conçus et recommandés pour être des produits pour la course à obstacles.

Le rodage de ce corsaire a débuté avec la Valence Spahis Race, ses douze kilomètres urbains, ses quarante obstacles et surtout sa canicule. En pleine alerte orange, je prenais le départ de la course en noir et en long me demandant dans quel état j’allais finir… Une heure et demi plus tard, je passais la ligne d’arrivée ravi. Côté équipement, je n’avais pas une seule fois « senti » mon corsaire, aucune impression de chaleur et surtout pas de déchirures ou de signes d’usure malgré quelques glissades sur du béton.

Le test

Après avoir usé le corsaire tout l’été, le véritable test approche. Je me chauffe sur les dessous-dessus avant d’attaquer un long passage à genoux sur sol sec. Il va sans dire que les genoux sont généralement le point faible des corsaires sur les courses à obstacles. Malgré un trou fait pendant la phase de préparation (une sale histoire de ciseaux dans une valise), le corsaire résiste bien et le trou ne se diffuse pas, ne bouge pas. J’avais déjà constaté que cet accroc restait réellement stable après un semi-marathon couru cet été.

WP_20150825_12_57_55_Moment

Les obstacles s’enchaînent et je passe les palissades en oubliant que je suis en plein test. C’est un excellent signe pour la liberté de mouvement. Je ne ressens aucune gêne et la taille très haute de ce corsaire ne pose aucun problème au moment où il faut mobiliser les abdominaux.

Les passages dans la boue arrivent… Je ne ressens pas de poids supplémentaire. Un peu de terre reste logiquement collée mais le tissu ne s’alourdit pas et je peux enchainer sans problème la corde horizontale et le combo (Monkey cords, anneaux puis cordes verticales) en oubliant, une nouvelle fois, que je sors de la boue.

Une nouvelle procédure de test pour Obstacle.fr

Nous sommes très heureux d’annoncer que nos tests techniques « équipement » auront désormais lieu sur le parcours permanent de course à obstacles Barjoxtrem près de Lyon. Ces tests auront toujours après une phase de rodage et d’usure pour pousser les produits dans leurs derniers retranchements.

InstagramCapture_bf39f2be-2c7b-4bb5-9a24-27b240161731

Le bilan

Ce corsaire ceramiq est l’excellente surprise de la rentrée. Il est très solide, très léger, évacue parfaitement l’eau et la boue. Il vient bousculer la hiérarchie des « bas » non-compressifs d’autant plus que Ceramiq propose également ce bas en longueur cuissard et long.

Sa taille haute et ses coutures permettent une véritable liberté de mouvement et ce même détrempé et couvert de boue. Il va falloir désormais compter avec cette marque française pour la course à obstacles !

5-etoiles

Critères d’évaluation (grille loisir, confirmé et extrême)

  • Évacuation de l’eau : 5/5
  • Évacuation de la boue : 5/5
  • Confort : 5/5
  • Conservation fraîcheur : 5/5
  • Solidité : 5/5
  • Liberté de mouvement : 5/5
  • Rapport qualité prix : 4/5

Références complètes

Corsaire running par Ceramiq
Référence produit : 3760021332203

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture