La France double championne par Équipe d’Europe de Spartan !

Les championnats d’Europe de Spartan se terminent sur Morzine et ils nous ont offerts de superbes sensations avec les titres French OCR Team (Thibault Jean – David Labrosse – Stéphane Ollion) et les Françaises Unstoppable Girl (Angélique Chetaneau – Sandra Chetaneau-Fuselier – Anouk Garnier) en équipe ainsi que les victoires de Serguei Perelygin et Zuzana Kocumova mais aussi les deux podiums européens de Myriam Guillot-Boisset et de Thibault Jean en individuels durant un rassemblé près de 8000 spartiates à Morzine.

Revivez la course en live pour les interviews et plus d’informations

Par équipes

Sur un terrain fantastique, les Français de la French OCR Team (Thibault Jean – David Labrosse – Stéphane Ollion) et les Françaises Unstoppable Girl (Angélique Chetaneau – Sandra Chetaneau-Fuselier – Anouk Garnier) dominent les débats sur les terrains techniques et montant de la première partie de la course puis sur l’Olympus avec un parcours parfait tandis que les rivales portugaises et espagnoles passaient par les burpees sur cet obstacle.

Les Français n’ont alors plus quitté la première place dominant les Espagnols et la Tr1be OCR Team qui se livraient un épique combat sur les derniers kilomètres. La team d’Albert Soley finissait par prendre la deuxième place devant Jérémie Gachet, Michka Guillot et Grégoire Rezzonico. Cinq équipes françaises terminent à la dixième place chez les hommes.

Les Françaises d’Unstoppable Girls ont également continué leur domination sans partage devant les portugaises et les espagnols avec près de 10 minutes à l’arrivée ! Angélique Chetaneau, Sandra Chetaneau-Fuselier et Anouk Garnier sont championnes d’Europe par Équipe. Pour la deuxième place, l’Espagne a devancé au sprint le Portugal avec seulement quinze secondes d’avance mais la position sera inversée plus tard au comptage des burpees.

En individuel

Au terme d’une course très rythmée, le Russe Serguei Perelygin termine avec seulement 1’30 d’avance sur l’Espagnol Albert Soley devant l’américain John Luna-Lima. Ce dernier n’étant pas européen, c’est le Français Thibault Jean (Tr1be OCR Team) qui hérite de la troisième place du Championnat Européen de Spartan Race.

C’est une superbe performance pour le Français qui visait initialement le top 15 de l’épreuve mais dont la bonne forme n’était plus à prouver après une deuxième place à Andorre et une victoire en Italie la semaine dernière.

Chez les Femmes, la tchèque Zuzana Kocumova remporte une course dont le fin a été marqué par un réel suspense. Elle est suivie par la Slovaque Eszter Hortobágyiová et la Française Myriam Guillot-Boisset qui remporte cette place en ayant subie des obstacles supplémentaires : sa valise ayant été perdue à l’Aéroport, elle a participé à la course avec des chaussures empruntées !

Quel bilan !


Avec près de 8000 spartiates sur le village de Morzine et leurs proches, la Spartan Race a réellement été une superbe fête pour la course à obstacles couronnée par deux titres par équipes et deux podiums en individuel. Un extraordinaire bilan pour un week-end grandiose.

Les interviews

Pour moi course assez facile, je n’ai pas trop souffert mais comme je me suis luxée l’épaule, je ne m’étais pas vraiment entraînée sur les obstacles et je me fais quand même soixante burpees. Je me savais plus faible aux obstacles qu’Anouk et Sandra mais plus forte en course. Je les ai beaucoup poussées sur la course et on a été vraiment très complémentaires. La course en équipe, ça nous a vraiment galvanisées. On était à 100%.

Je crois surtout que je ne réalise pas trop ce que l’on a fait mais je suis très heureuse qu’on l’ai fait toutes les trois. C’est vraiment une équipe de famille, de copines. On avait vraiment envie de courir ensemble. On était vraiment complémentaires et cela a bien marché. Le passage de la ligne d’arrivée, ce qui était vraiment intense : c’était notre bonheur à nous et dans les yeux des spectateurs et des copains.
— Angélique Chetaneau

Je voulais pas faire ces championnats en individuel car je voulais retrouver du plaisir. Et du coup la team, cela m’a vraiment reboostée. Et c’est cet esprit que j’ai retrouvé. Quand on a toute réussies la slackline, on s’est vraiment dit qu’on pouvait faire quelque chose de bien. Je réaliserai à la marseillaise.
— Sandra Chetaneau

J’ai kiffé ce format équipe parce qu’on a vraiment utilisé les forces de chacune au bon moment. On s’est tirées quand il fallait, motivées quand il fallait et on a eu une bonne stratégie. Notre but, c’était de prendre du plaisir ensemble et d’être dans notre course. C’est ce qui s’est passé. Et en plus on gagne ! Je suis bien. Je suis contente.
— Anouk Garnier

C’est magique ! Courir entre amis et pour son pays, c’est une sensation énorme. J’ai une grosse pensée pour Richard et pour Miguel. C’est magique.
— David Labrosse

C’est difficile d’avoir une bonne réaction, on est champion d’Europe ! On a monté une équipe de potes qui envoient.
— Thibault Jean

Il faut que je redescende un peu, bonne course : on était très complémentaires, on s’est bien aidés et on a passé tous les obstacles à la même vitesse, on a vraiment bien relancé et cela a fait la différence. Avec les jambes lourdes sur le final, on a pas craqué !
— Stéphane Ollion

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr