Retour à Sparte

Les championnats du monde Spartan Trifecta ont sacré l’Américaine Nicole Mericle et le tchèque Richard Hynek sur les antiques terres de Sparte, en Grèce. Les Françaises Myriam Guillot-Boisset et Jézabel Kremer prennent de très belles cinquième et huitième places malgré une coqueluche pour la première d’entre-elle.

Les « vrais » championnats du monde Spartan ?

Avec son format sur les trois distances de Spartan, ses rebondissements et le poids de son histoire, cette épreuve s’impose comme une clé de voute de Spartan. Et, peut-être plus encore que le championnat du monde Beast, ils représentent tout ce que demande la série américaine de courses à obstacles.

Pour vaincre à Sparte, il ne suffit pas d’être rapide sur une course. Il faut être rapide, endurant, résilient : un sportif vraiment complet. Cette année encore, la course a fait craquer des leaders de notre discipline dont Ryan Atkins [voir plus bas]. Sparte ne pardonne pas. Elle sacre celle et celui qui sauront équilibrer Sprint, Super et Beast pour triompher.

Cette exigence d’équilibre entre force, agilité, rapidité, endurance et résilience ouvre une question plus profonde. Les Championnats du Monde Trifecta seraient-ils l’épreuve la plus représentative de la série Spartan ?

Ce n’est qu’un détail mais la couverture Live de la course était largement plus qualitative en Grèce que ce qui a pu être vu lors de l’épreuve censée être Reine aux États-Unis.

Les championnats du monde

Il faut dire que l’épreuve à de quoi faire puiser dans leurs réserves les meilleurs athlètes de la discipline. Robert Killian et Ryan Atkins, les deux premiers hommes du championnats Beast se retrouvent ainsi au cinquième et sixième places de la course. Ce dernier, pourtant l’un des rares pros de notre sport, a expliqué sur son compte Instagram avoir craqué suite à son troisième échec au Javelot. Il se classe derrière le Tchèque Richard Hynek, Russe Sergey Perelygin, l’Espagnol Albert Soley et l’Américain Ryan Woods.

Chez les femmes, Nicole Mericle assoie encore plus sa domination et se place comme la grande favorite de la course au million de dollars. Elle est accompagnée sur le podium par Eszter Hortobágyiová et d’Alisa Petrova.

Les Français répondent présents

Après des championnats du monde individuels contrastés avec Myriam Guillot-Boisset comme seule figure de proue, les Championnats du Monde Trifecta ont vu une meilleure densité de nos athlètes dans les TOP 50 Élite avec un plateau toutefois réduit par rapport à Lake Tahoe.

Les Françaises

  • 5ème : Myriam Guillot-Boisset
  • 8ème : Jézabel Kremer
  • 19ème : Angélique Chetaneau
  • 24ème : Capucine Bertrand
  • 28ème : Margaux Charpentier
  • 36ème : Fanny Verdan

Les Français

  • 16ème : Grégory Basilico – 4:26:48
  • 19ème : Jeremie Gachet – 4:33:18
  • 20ème Stephane Ollion – 4:33:27
  • 25ème David Labrosse – 4:42:01
  • 27ème Thibault Jean – 4:51:03
  • 33ème Jacky Boisset – 5:08:37
  • 37ème : Johan Genovese – 5:16:45
  • 42ème : Rezzonico Benjamin – 5:23:52
  • 45ème : Thibaud Meyer – 5:39:41
  • 46ème : Rezzonico Clement – 5:40:30
  • 47ème : Jimmy Lefeuvre – 5:53:47
  • 48ème : Kévin Urdanabia – 5:54:26
  • 49ème : Kévin Forootan – 6:03:18

Les top 5 en Catégories d’Âge

  • Alexandra Renaud : 2ème cat. 40-44
  • Sara Fallah : 4ème cat. 25-29
  • David Tielie : 4ème cat. 45-49
  • Damien Huet : 5ème cat. 18-24
  • Dorian Famibelle : 5ème cat. 35-39

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr