Pour Noël, Aroo passe à la vitesse supérieure !

Éditorial

Avec 150 000 coureurs en 2014, la course à obstacles a franchi une nouvelle étape. La saison 2015 s’annonce passionnante avec déjà plus de 50 courses annoncées ! Si la course à obstacles est le sport parfait pour se remettre en forme, c’est également un sport de haut niveau avec de véritables athlètes.

Nous sommes heureux de vous annoncer de belles choses pour notre magazine en cette fin d’année. Cela commence avec un nouveau logo. Pas de révolution, nous avons réalisé une simple évolution pour mieux nous adapter à une image de magazine.

2014-12-15_logoAroo

Lors de la Lyon Extra Race, nous avons constaté des degrés de satisfaction très variables en fonction des participants. Nous avons cherché les raisons de tels écarts. Nous nous sommes rendus compte que d’une course à l’autre, les difficultés varient fortement. Si toutes les courses à obstacles n’ont pas vocation à être classé comme extrême, les organisateurs ne souhaitent pas tous créer des événements accessibles à toute personne : sportive ou non.

Nous cherchons avant tout à faire en sorte que notre sport se développe. Pour cela, nous voulons aider chaque coureur à prendre du plaisir lors des événements auxquels il participe. Cela passe par une information claire sur le degré de difficulté des épreuves.

Niveau

Avec les nouvelles versions de notre calendrier et de la liste des courses à obstacles, nous lançons donc une labellisation des courses à obstacles en fonction de leur niveau de difficulté. Découvrez notre démarche en détails.

L’année 2015 s’annonce riche pour notre magazine avec l’arrivée de conseils en préparation physique, des tests matériels et bien plus encore…

En attendant, nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année.

AROO !

Sébastien Desbenoit


Aroo, c’est aussi sur Facebook.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.