Myriam Guillot-Boisset sur une autre planète

Elle l’avait annoncé : elle venait pour remporter le « quadrifecta » : remporter le trifecta des trois courses spartan Beast, Super et Sprint avec l’Ultra en plus. Et si le terme a été ré-inventé pour l’occasion, elle a confirmé qu’elle était l’une des athlètes sur lesquels compter pour les grands rendez-vous s’il fallait encore le confirmer après son titre de Championne d’Europe Spartan conquis avec plus de 10 minutes d’avance.

Sur la première épreuve : l’Ultra, Myriam remporte la course avec le sourire et près de 2h15 d’avance sur la seconde. Incroyable même si sa domination n’était peut-être pas si surprenante en se rappelant de son palmarès et ses multiples titres de championne de monde de raid aventure.

Finale de championnats de France de course à obstacles, la beast était la deuxième étape sur la route de Myriam Guillot-Boisset. Face à une concurrence exacerbée (dont les n°2 et n°4 européenne), l’athlète a continué d’imposer son rythme pour largement prendre la première place.

Longtemps moins à l’aise sur les obstacles, les épreuves Super et Sprint étaient potentiellement les plus dures à remporter pour la multiple championne du monde de Raid-Aventure. C’est pourtant toujours avec le sourire qu’elle s’est imposé sur ces épreuves.

La qualification pour les Championnats du Monde Trifecta de Sparte est désormais acquise pour l’athlète Française qui se déplacera en Grèce pour partir à la conquête de la couronne suprême !

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr