Muddy Angel Run Paris, la course à obstacles 100% féminine !

Samedi 17 et dimanche 18 juin a eu lieu la Muddy Angel Run sur la base de loisirs de Torcy (77), une course à obstacles réservée uniquement aux femmes, avec une communication rose, fun, douce et en partenariat avec l’association « Le Cancer du sein, Parlons-en ! ».

Pas forcément intéressées à la base par le concept, bah oui on aime courir en équipe mixte, deux femmes de notre team ont finalement décidé d’y participer, afin de tester la première édition parisienne de cette nouvelle série et de se surpasser entre filles 😉

L’équipe est donc composée de Prescillia et Virginie et voici leur retour sur cette expérience 100% Girl Power du samedi 17 juin.

L’avant-course

La base de loisirs de Torcy est un terrain que nous connaissons bien pour y avoir fait d’autres courses à obstacles, donc pas de difficulté pour s’y rendre, de plus il y a des indications sur la route.
Ayant raté la réservation du parking (et ce n’est pas faute d’avoir lu chaque mail), nous nous garons près de la gare de Vaires-Torcy où des navettes gratuites sont prévues toutes les 8 minutes, pratique !

Sur le village, tout est à disposition : vestiaires, consignes, douches, toilettes, buvette et stand pour manger.
Le retrait des dossards est rapide, ainsi que le dépôt des sacs aux consignes. L’ambiance est très féminine et très rose.

Petit bonus : nos hommes nous accompagnent et seront nos meilleurs supporters, photographes et vidéastes tout au long du parcours 😉

La course 

Nous sommes dans la vague de 14h00, des bénévoles comptabilisent le nombre de participantes qui entrent dans le sas de départ, afin de ne pas trop charger les vagues. L’échauffement est sympa, en musique, avec une coach qui met l’ambiance. Les participantes sont survoltées, certaines déguisées et c’est la fête du tutu, ahah ! Même nous, nous avons pour une fois sorti notre tutu vert (couleur de la team oblige !) pour l’occasion.

Le speaker nous donne quelques indications et règles à respecter, et nous « ordonne » surtout de nous amuser.

Le départ est lancé, mais très vite, nous piétinons… ☹ Pas glop, les participantes marchent et le tracé étant étroit, nous n’arrivons pas à dépasser. Arrivées au premier obstacle, ça bouchonne encore plus, ce ne sont que des barrières à franchir (x4), structurées comme des petits sas, mais ça coince.

Nous repartons au pas de course, mais pas pour longtemps, puis arrivons à un ramping dans la boue, les fanions sont un peu hauts, on ne rampe pas, on passe à quatre pattes. Ensuite, un obstacle de force dont le principe est d’être cinq personnes à la base : une assise dans un pneu et quatre qui la portent sur une petite boucle de course.

N’étant que deux, nous recueillons deux participantes d’une autre équipe et ne sommes donc que trois à porter, ce qui déséquilibre un peu, mais les biscotos sont là ! ☺

23 minutes pour faire 1,5 Km, c’est long… Heureusement, voici l’obstacle de la poutre à balancier — plutôt sympa, ça change des poutres fixes — où nous passons une par une, ça permet de fluidifier un peu le trafic et pouvons enfin courir à notre rythme jusqu’au prochain obstacle : un mini cargo, une bénévole donne le signal pour chaque assaut. Arrivées en haut, nous restons bloquées au moins 5 minutes sur la partie peu confort du cargo (ce n’est pas bien haut mais ce n’est pas agréable), car une équipe attend une des leurs pour faire une photo avant de redescendre.

Premier ravito d’eau, il fait chaud, donc c’est parfait.

Un chemin de pneus et la partie course avec deux (très) petites côtes nous permet de prendre le large pour arriver à la rivière inversée (bac d’eau recouvert d’un grillage) qui est assez longue, puis un bac de boue avant de faire demi-tour sur le parcours.

Il y a beaucoup de monde au niveau du village, donc quand les participantes passent devant la foule, les encouragements et applaudissements fusent, c’est grisant !

Deuxième ravito d’eau, avant d’enchaîner sur un bac d’eau boueuse avec une planche en bois au milieu, nous devons immerger le corps entier pour passer en dessous, puis un mini Ventriglisse (oui tout est mini sur cette course) avec plongeon dans le lac, l’eau est vraiment bonne et ça fait un bien fou, nous en profitons pour faire une petite brasse et une photo avant de remonter sur la berge.

Franchissement de mur (on vous laisse imaginer sa taille), bac d’eau avec ballons de plage et nous passons la Finish line au bout de 5 Km et 13 obstacles !

Petit tour au ravitaillement assez complet : boisson à base d’Aloé Vera (super bonne au passage), bananes, chocolat, bonbons, viennoises au chocolat, eau…

Petite déception cependant, car aucune récompense Finisher, ni t-shirt, ni médaille ou autre.

Passage à la tente photo de Sportograf et nous partons récupérer nos affaires et nous changer.

Le bilan

La Muddy Angel Run est une course à obstacles qui se veut accessible à toutes, nous avons pu apercevoir tout profil de femmes, toutes là pour s’amuser, se dépasser pour certaines, découvrir la discipline pour d’autres.

C’est une très bonne course pour débuter, casser les appréhensions et passer un bon moment entre filles.

Elle n’est par contre pas adaptée pour des coureuses à obstacles habituées, les obstacles étant petits et sans difficulté.

Nous avons également partagé la course différemment avec nos hommes, qui ont au final couru autant que nous en nous suivant sur le parcours 😉 A savoir si nous reparticiperions à ce type de course 100% féminine ?! Pour faire découvrir à de nouvelles adeptes éventuellement, mais nous préférons partager nos exploits et bains de bous avec notre team au complet ☺

Les points positifs :

  • course bien organisée
  • la bonne ambiance
  • la possibilité pour les accompagnateurs de suivre la course et de voir beaucoup d’obstacles
  • le grand nombre de toilettes, accessibles à tous (participantes et accompagnateurs)
  • les consignes/vestiaires/douches
  • la sympathie des bénévoles
  • beaucoup de photographes

Les points à améliorer :

  • la facilité des obstacles, peut-être mettre 2 niveaux de difficulté pour satisfaire tout le monde
  • le début du tracé, trop étroit
  • pas de récompense Finisher

Retrouvez dès maintenant notre vidéo et nos photos de la Muddy Angel Run Paris 2017 sur notre page Facebook : Parcours Sportif

N’hésitez pas également à visiter La BoueTik, le fashion store dédié 100% aux coureurs & coureuses à obstacles.

Parcours Sportif

Parcours Sportif x Obstacle.fr, c'est une grande histoire ! Nous sommes très fiers de accueillir leurs chroniques et vidéos sur nos pages. Parcours Sportif fait parti de l'équipe des envoyés spéciaux d'Obstacle.fr

Continuer votre lecture

2 commentaires

  1. Mounier dit :

    Surprise d autant de gentillesse Nous à Lyon très déçue Et vous ne parlez pas des dons ni de tout les articles de presse et du reportage sur RTBF et de la pétition sur changé.org Dommage

  2. Angélique dit :

    Vous ne parlez pas du prix de la course par rapport à la distance et à la faiblesse des obstacles, comparé à d’autres courses… Prix d’autant plus injustifié que Muddy Angel utilise un prétendu partenariat avec une association (qui n’est jamais visible pendant les courses) et l’argument de la lutte contre le cancer alors qu’ils ne font rien à ce sujet, ils empochent juste les bénéfices. Et ça, la entache la course…

Soutenez Obstacle.fr