Zuzana Kocumovà & Michal Rajniak : Champions d’Europe de Courses à Obstacles

La tchèque Zuzana Kocumovà et le slovaque Michal Rajniak sont les tous premiers champions d’Europe de courses à obstacles. Les deux athlètes ont été sacrés à Wijchen près de Nimègue aux Pays-Bas ce dimanche 12 juin, à 9h30 sur le parcours des tous premiers Championnat d’Europe Indépendants de Courses à Obstacles. La britannique Freya Martin et la suédoise Linda Luts complètent le podium féminin tandis que le franco-suisse Grégoire Rezzonico (Tr1be OCR) et le belge Thibault Debusschere le trio de tête masculin après une épreuve extrêmement exigeante de quinze kilomètres et près de soixante obstacles.

Pour la première fois dans une compétition internationale, l’épreuve a choisi un format contre-la-montre avec de mini-vagues de quelques coureurs. Si ces conditions ont permis une course plus fluide, elles ont rendu la lecture de l’épreuve plus complexe et peut-être moins spectaculaire. Cependant les terribles obstacles dont la corde à plateau auront été des juges de paix sur un parcours terrible.

Les français

Grégoire Rezzonico est vice-champion d’Europe ! Le franco-suisse a réalisé une énorme performance. Avec Jordan Philibert (SWAT), 15ème ils sont les premiers français de l’épreuve. Après un énorme effort et des obstacles absolument terribles. Chez les féminines, toutes ont du rendre leur bracelet synonyme d’abandon au classement général. Sur les trente-deux français seuls onze ont terminé cette épreuve dans le classement (sous réserve à 15:00) : Grégoire Rezzonico (Tr1be OCR), Jordan Philibert (SWAT), Grégory Schillinger, Thibaut Garnier, Romain Guibert (Tr1be OCR), Benjamin Louisy (Tr1be OCR), Kevin Gautier, Sylvain Lange (SWAT) et David Tielie.

Sur une épreuve fortement inspirée des Championnats du Monde Indépendants de Courses à Obstacles, juge de paix de notre sport, ce sont Grégoire Rezzonico et Jordan Philibert qui ont réussi les meilleures performances. Deux athlètes extrêmement forts sur les obstacles où leurs qualités de franchisseurs leurs ont permis de tirer leur épingle du jeu. L’exemple de Jordan Philibert est particulièrement intéressant : si sa vitesse de course à pied n’est pas suffisante pour espérer le podium sur une Spartan Race son profil devient plus intéressant sur les courses techniques. Son entraînement pour l’émission Ninja Warrior lui a certainement été très profitable.

Pour les autres français, la course a été beaucoup plus compliquée.Une explication simple peut se trouver dans le paysage performance français. Celui-ci est actuellement uniquement autour de la série Spartan Race centrée sur le dépassement de soi et non la technicité pure d’obstacles. De la même façon, la possibilité de pénalités en lieu et place d’obligation de franchissement des épreuves rend les vagues élites moins sélectives et exigeantes. Ces championnats d’Europe montrent que pour s’améliorer les français doivent aujourd’hui découvrir de nouveaux types de courses et s’envoler vers les courses à l’étranger. Car si ces événements arriveront France, le retard pris d’ici à fin 2016-2017 sera considérable.

Les résultats complets

Les résultats complets seront publiés dès que possible pour tous les français présents. Nous attendons maintenant les classements avec pénalités pour ceux ayant perdu leur bracelet.

 

Merci à OCR France et à la Tr1be OCR Team pour la belle couverture de l’événement ! Photo : OCR France

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr