Xtrem-Mud, des sourires dans la boue

Après une édition du côté de Poitier, en mars dernier, la toute jeune franchise Xtrem-Mud installait ses obstacles du côté du magnifique lac de Tremelin au pays des légendes Arthurienne.

Partis de bon matin avec mon acolyte Wilfried, tels deux chevaliers de la table ronde, nous prenions le départ de la vague 1 de 9h30. Un soucis d’ordre technique a empêché le chronométrage mais cela ne change pas grand chose à la qualité de l’événement qui a ravi ses 1200 inscrits.

10 km environ dans les bois et prairies bretonnes nous attendent, assez rapidement, nous franchissons de gros boudins gonflables suivis d’un monté de cordes où le public pouvait nous voir et nous encourager.

Dans le parcours trail technique et magnifique, les obstacles s’enchaînent :  ramping sécurisé avec des barbelés puis un ninja, des bascules, des filets, une slackline et autres jeux d’équilibre. Le ravitaillement nous attend avant de passer une échelle inversée.  Plus loin, les montagnes de boues précèdent une rampe particulièrement relevée dans une fosse avec de l’eau à moitié.

Nous repartons sur les chemins et prairies où figurent une tyrolienne, une boule d’atlas et bien d’autres obstacles. Et nous arrivons dans une magnifique marre de boue où nous nous enfonçons à mi-hauteur pour tout de suite enchaine sur le plan incliné ( probablement un des plus hauts qui existent en France) avant d’attaquer une nouveauté : le passage dans un filet en tunnel suspendu dans un semi-remorque avant de finir dans une piscine : le combo excellent !

Un ramping sur le sable et le rig final nous emmènent vers la ligne d’arrivée que, pour l’anecdote, je franchis premier suivi de Wilfried. Le teeshirt finisher, la médaille, le ravito, les sourires tout est là avant que l’organisation nous laisse nous lancer dans un deuxième tour avec les téléphone pour faire les photos des vagues suivantes.

Petite franchise deviendra grandes avec autant de qualités au niveau obstacles et les deux nouveauté sont vraiment top, les poutres de différentes hauteur et le passage dans la semi remorque.  Mis à part ce soucis pour une vague 1 chrono, nous avons passez un très bon moment avec des organisateurs a l’écoute des coureurs et le sourire des participants.

Merci à mon ami Wil de m’avoir accompagné et place à la Spartan Race. 

Boris Boué

Ambassadeur topo athletic, Boris Boué partage ses impressions et compte-rendus de course.

Continuer votre lecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr