Tout savoir sur World’s Toughest Mudder 2016 en 5 minutes

Ça y est : World’s Toughest Mudder 2016 arrive ce weekend. Voici en quelques lignes tout ce que vous devez savoir sur WTM, la course à obstacles ultime. La course de tous les superlatifs : la plus dure, la plus longue, la plus froide, la plus effrayante, la plus folle, la plus fun, la plus incroyable… Des adjectifs qu’on utilise souvent pour qualifier une course marquante mais qui ne sont jamais aussi vrais que pour WTM.

Le format

12273774_10153725486672790_7329773426371445070_o

24 heures. Oui oui vous avez bien lu. 24 heures pour tout le monde. Il s’agit d’un circuit de 5 miles (8km) et 20 obstacles à faire autant de fois que possible en 24 heures, du samedi à midi au dimanche à midi, avec 1h30 de temps “bonus” pour terminer son dernier tour si besoin. Entre les tours, les plus de 1000 coureurs peuvent repasser par leur tentes pour se changer, se reposer ou se restaurer. La course se passe dans le désert, il y fait donc trop chaud la journée et trop froid la nuit, surtout lorsqu’on est en totale immersion dans l’eau toutes les 15 minutes. Ceci explique pourquoi tout le monde porte un wetsuit (combinaison de surf ou de plongée pour conserver sa température corporelle dans l’eau froide). Cette année, la météo semble beaucoup plus clémente que lors des 5 éditions précédentes, peut-être que certains records vont tomber !

Les obstacles

12247967_10153723687112790_2199511958291100469_o

La crème de la crème de chez Tough Mudder. Chaque année WTM est la course où Tough Mudder essaie ses nouveaux obstacles pour l’année suivante, en débordant d’audace et de créativité pour nous présenter des obstacles absolument incroyables. L’obstacle signature de WTM depuis son arrivée à Las Vegas en 2014? “The Cliff”: un saut de 12m depuis une falaise vers une eau qui semble rafraîchissante la journée mais glaciale pendant la nuit. Sur les 20 obstacles, 8 sont absolument obligatoires et 12 offrent des « pénalités » en cas d’échec. Il s’agit généralement de distance en plus avec une partie à nager ou un porter de sac de sable. Au total, il y a 3 km de circuit de pénalités sur chaque tour, qui n’est pas compté dans le total de distance, ce qui signifie qu’après 10 tours par exemple, on est officiellement à 80 km alors qu’on peut avoir fait entre 80 et 110 km en réalité…

Les objectifs

12095167_10153725487182790_7084417211185458554_o

La course est un Tough Mudder. Qui dit Tough Mudder dit pas de médaille. À la place, leurs fameux bandeaux orange TM pour tous les participants et le bandeau noir WTM que l’on obtient seulement en étant toujours actif après 24 h de course. Mais il y a également d’autres récompenses très recherchées : les dossards (bib) colorés. Le dossard Vert est pour le plus rapide sur le premier tour (qui se fait sans obstacles, afin d’éviter des files d’attente interminables). Le dossard Noir est pour celui qui fait le plus de tours durant la nuit (de 17h le samedi à 6h le dimanche). Le dossard Marron est pour ceux qui complètent au moins 10 tours (50 miles ; 80 km). Le dossard Argent pour 15 tours (75 miles ; 120 km). Le dossard Orange pour 20 tours (100 miles ; 160 km). Le dossard Orange&Noir pour 25 tours (125 miles ; 200 km) qui n’est pas accessible à qui que ce soit sur cette planète. À noter qu’il y a également un badge de reconnaissance pour 5 tours (25 miles ; 40 km). Enfin, depuis l’année dernière, un grand prix de $100,000 est en jeu pour la première équipe qui réussit à faire 100 miles, et une équipe a une grosse chance cette année…

Les favoris

59264773f34b8d4e2acc987c1d8855fc7ffd11a2-upload_tough-mudderjpg_950dc6bdb1b6dc4f5fa659917d08aa23_888

Jon Albon, Ryan Atkins, Robert Killian, Chad Trammel… ces noms doivent vous sembler familier si vous suivez les rendez-vous mondiaux de course à obstacles, non ? Bref, avec un prix de $100,000 en jeu, ils se sont alignés sur la catégorie équipe bien sûr ! La paire constituée de Jon et Ryan est à mon sens la seule capable de passer les 100 miles, mais tout peut se passer à WTM et il est possible que la paire Chad et Robert leur donne du fil à retordre…

Si tous les yeux seront rivés sur la catégorie Team où les meilleurs du monde sont réunis, la bataille sera rude également chez les hommes entre Trevor Cichosz, Nickademus Hollon et Junyong Pak notamment. Enfin chez les femmes, en l’absence d’Amelia Boone double tenante du titre mais blessée cette année, Lindsay Webster, Sara Knight et Allison Tai sont trois candidates très sérieuses à la victoire finale.

L’Historique

12242163_10153773776815970_340498723_n

Cette année est la 6éme édition de WTM. Les trois premières éditions ont eu lieu dans le New Jersey et les trois suivantes dans le désert de Vegas. Junyong Pak a gagné les deux premières éditions avec 60 puis 90 miles, Amelia Boone étant 1ere femme et 2eme au général derrière Pak en 2012, avec également 90 miles. Ryan Atkins est sorti de nulle part en 2013 pour gagner avec 100 miles, puis a défendu son titre en 2014 à Vegas avec 95 miles en 23h (il avait tellement d’avance qu’il n’avait même pas besoin de repartir pour un tour). Chad Trammel s’est imposé en 2015 avec 95 miles. Amélia Boone est la reine incontestée de WTM avec 3 victoires sur les 4 dernières éditions. Elle était malheureusement blessée en 2013 et également cette année.

Les Français

15049895_10211186111154383_11649721_n

Cette année, l’énorme contingent français est constitué de moi et de… ben euh… moi ! Sans déconner vous êtes où les gens ?

Alors OK, je sais que Tough Mudder n’est pas installé en France donc WTM n’est peut-être pas très connue par chez nous, mais s’il est bien une course qui vaut le déplacement vers les US, c’est World’s Toughest Mudder. J’ai fait plusieurs championnats du monde (Spartan WC deux fois, OCRWC une fois) et c’est bien gentil mais à moins d’avoir une bonne chance de podium, elles restent des courses comme les autres. WTM en revanche, est une course comme aucune autre.  Le genre de course qui peut réellement changer votre vie. Je sais déjà que j’y retournerai en 2017, mais cette fois j’espère qu’on pourra y aller nombreux en bleu blanc rouge !

Spartin, The French Spartan

Comment suivre Spartin et la WTM en direct

Spartin (Martin Perrier) aura le dossard 1982 sur la course, suivez-le en direct sur le Live tracking ainsi que sur les applications Android ou iPhone. La course sera également diffusée en direct vidéo sur le site de Tough Mudder. Les équipes de télévision américaine CBS et CBS network seront également sur place.

Martin Perrier

Spartin Perrier est un des meilleurs coureurs à obstacles français : vainqueur de la Reebok Spartan Race Beast à Hawaii et un de nos représentants lors des OCR World Championships.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr