The Mud Day, Pays d’Aix par Rémi Fantino

Rémi Fantino est un coureur à obstacles « Élite ». À 29 ans, ce chirurgien dentiste des Alpes-Maritimes est passé par la natation, le triathlon et la course à pied avant de faire de la course à obstacles. En 2014, il a notamment été troisième lors de la Spartan Race Super de Rome et donc qualifié aux Spartan World Championships.

Axé véritablement sur la performance et le chrono, j’ai longtemps hésité avant de m’inscrire à la Mud Day qui ne proposait pas de vague chrono solo, mais après réflexion, pourquoi ne pas se mettre en jambes avant la saison (ultra dense au printemps) de courses à obstacles dans ma région avec cette course ?!

J’ai donc pris le départ à la vague 1 du dimanche, le samedi a été l’occasion de faire le trajet et repérer les lieux. Le village envoie du lourd, des bannières et des stands à perte de vue, des engins de chantier posés près des obstacles, une belle densité d’obstacles à proximité des zones départ/arrivée, un très bon point pour les spectateurs !

11149099_10206148363288803_1271983311_n

Dimanche 8h : arrivée sur les lieux, staf au top pour guider les voitures sur les parking, retrait des dossards ultra rapide, échauffement collectif et speakers au top, ambiance de folie, un soleil radieux, hâte de prendre le départ.

Je rejoins mes potes Jean et Serge et on attend le départ impatiemment. J’étais assez sceptique sur le fait de connaitre le parcours et les obstacles ce qui enlève le piment de la gestion de la course et de la réaction à la découverte des obstacles.
Dès le premier obstacle, je me retrouve en tête et pars pour 13 longs kilomètres de course, nage, grimpe, glisse…

À ma grande surprise, les obstacles étaient variés, difficiles et nombreux, au top quoi ! !

Quatre Palissades successives ou encore huit pyramides de bottes de paille, c’est réellement une course d’obstacle moi qui me disait (finalement à tord) : « 22 obstacles : s’ils appellent sauter par dessus un trou ou une botte de paille un « »obstacle » il ne restera pas grand chose »

S2120034

Après 45 min de tête, j’arrive devant d’énormes pneus à tracter le staff me dit qu’il est impossible de le tracter seul voire à deux ! Je suis dans l’obligation d’attendre mon poursuivant pour pouvoir s’entraider.

Après cet obstacle, il est reparti tête dans le guidon pour vraiment jouer la gagne quand je l’ai vu éviter ou contourner tous les obstacles possibles (malheureusement non obligatoires) ; j’ai laissé tomber la poursuite et me suis indigné… Je me suis lamentablement vautré sur le tarzan et jane, obstacle difficile mais ca valait le coup d’essayer ! La joie de ne pas faire 30 burpees se fait ressentir.

S2120038

Les montagnes de terre glaise amènent énormément de fun, glissades assurées, le bain « master freeze » dans de l’eau avec des glaçons achève vraiment heureusement qu’il se situe à la fin. Les obstacles dont je ne suis pas fan, ce sont vraiment ceux avec les décharges électriques : c’est limite dangereux et sadique !

À l’arrivée, la délivrance : le T-shirt, la médaille et surtout la mud beer ! Des transats à l’arrivée pour souffler quelques minutes, le top. Un coin restauration est disponible pour tous les goûts à prix abordable : salades, sandwich, pizza, burgers, crêpes…

Le bilan

Dans l’ensemble, un super parcours avec de la terre des cailloux de l’eau de la boue de la route, des obstacles à foison fun et difficiles, il y en a vraiment pour tout le monde.
Je trouve le prix assez élevé (78€) pour n’être ni chronométré ni classé comme sur n’importe quel course. À faire à plusieurs pour le délire plutôt que pour la performance, je pense participer à celle de Nice mais cette fois en Team pour varier les plaisirS.

Auteur point de vue

Quand la communauté de la course à obstacles s'exprime sur Aroo.Fr

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr