Spartan : quelle première au Stade de France !

Les athlètes se sont « sur-mobilisés » pour l’occasion avec près de 4500 sportifs et 3000 spectateurs ce samedi 17 mars. Tout au long des 5 km de course, les Spartans ont dû changer leurs habitudes et faire face aux 25 obstacles d’un format inédit en Indoor. Ils se sont mesurés aux obstacles tels que le « jump box », la corde à sauter, le lancé de javelot, l’escalade de palissades, le « fire jump », corde ou encore le soulevé de pneus avec une fin de course mythique en traversant les vestiaires et la célèbre entrée sur la pelouse du stade. Obstacle surprise du jour, la neige s’est même invitée à la fête !

L’avis de notre chroniqueur : Jérémie Raboeuf

Qui dit format spécial donne des conditions spéciales ! La Spartan Stadium présentait une nouveauté avec un sas de départ découpé en 3 partie : attente – échauffement – départ. Le départ était lui aussi particulier : 10 personnes s’élançaient chaque minute.

J’ai bien aimé ce nouveau protocole car cela apportait plus de fluidité dans le parcours et à l’accès aux obstacles.
Vous me dirait stade et forcément une partie du parcours sur la pelouse, en fait pas du tout, pas un pied n’aura foulé ce mythique gazon. Résultat : tout le reste de l’enceinte a été utilisé, coursive, allées et surtout beaucoup d’escaliers à monter et descendre.

Toutes les épreuves habituelles de la Spartan était au rdv disséminées tout au long du parcours avec des passages au travers des gradins mais aussi quelques épreuves de type crossfit comme du saut à la corde (grosse corde) du slam ball (avec sac de sable) box jump (sur pneu) et 15 burpees juste pour le fun 😜

Petit passage bien sympa pour tout fan de foot, un passage dans les vestiaires avec les maillots de l’équipe de France juste avant de ressortir pour un finish aux monkey bars et saut au dessus du feu.

Bilan : un format Sprint très différent de d’habitude mais très sympa, beaucoup plus orienté crossfit car très cardio où les cuisses ont pris chères. J’espère que d’autres destinations stadium auront lieu à l’avenir

Chez les élites

Top départ dès 9h, samedi matin, au Stade de France pour la première Spartan Stadium d’Europe de l’Ouest. Chez les hommes, le tchèque Thomas Tvrdik qui domine les « cadors » français après avoir bouclé les 5km et 25 obstacles en 33mn 50s, à peine 15 secondes de mieux que Tony Voisin, second en 34mn5s. Grégoire Rezzonico termine 3ème en 34mn34s après avoir échoué au lancé de javelots et subir la pénalité des 30 burpees.-

Les élites féminines s’élancent ensuite sous la direction d’Anouk GARNIER qui s’impose en 45mn53s. Samantha PAUGER se classe 2ème en 47mn 47s avec seulement une seconde de retard, la tchèque, Irena MICHALCIK, conclue la course en 47mn 48s.

Mention spéciale pour les sportifs professionnels, Michael Jérémiasz, Remy Martin, Elodie Lorandi, Florian Rousseau, Alexis Hanquinquant ou encore Emilie Le Pennec qui sont tous venus à bout de la course, éreintés mais fiers de leur exploit !

Au vue de la réussite de l’événement, les organisateurs, athlètes, volontaires, « parisiens » et personnalités prévoient d’ores et déjà de remettre le couvert au Stade de France en 2019 !

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture