Reprise de la course à obstacles, l’exemple US

Samedi prochain, le 13 juin, les courses à obstacles reprendront aux États-Unis avec la Spartan de Jacksonville en Floride. Je me suis penché sur les différentes mesures de protection prises par la série américaine dans le contexte du covid-19.

Un départ déconseillé à une plus large partie d’athlètes

Les règles de participation à une Spartan Sprint sont généralement assez souples. Elles ont été durcies pour cette reprise post-coronavirus avec une inscription déconseillée aux personnes :

  • de plus de 65 ans,
  • immunodéprimées,
  • portant une obésité dite sévère,
  • aux diabétiques,
  • souffrant d’une maladie liée au foie.

Le gouvernement de Floride exige quand à lui une exclusion pure et simple aux athlètes venant de quatre états des US (Connecticut, New Jersey, New York et Louisiane) n’ayant pas eu une période de 14 jours sans contact à leur arrivée dans l’état du sud des États-Unis.

L’évènement sera également interdit aux personnes ayant une température supérieure à 38 degrés et les athlètes devront s’engager à ne porter aucune symptôme de la maladie.

Des masques pour toutes et tous (hors course) et du gel partout

Les volontaires devront les porter en permanence, les coureuses et coureurs seront autorisés à les enlever uniquement pendant la course. Du gel hydroalcoolique sera également disponible avant et après chaque obstacle.

Au revoir les portés et le passage sous l’eau, les passages à ramper modifiés

Pour éviter la transmission, le porté de sac de sable est purement et simplement supprimé tout comme le dunk wall : un obstacle incontournable aux US où il faut mettre la tête sous l’eau. L’organisation a également annoncé l’élargissement des zones à ramper pour respecter la distanciation sociale.

Les départs seront également modifier pour limiter le nombre de personnes et respecter l’écart entre les personnes. Sur les obstacles, des files d’attentes spécifiques seront mises en place.

Loin d’un retour à la normale

Si cette reprise de la course est une excellente chose après une période compliquée, l’organisation a fait les chose de façon sérieuse pour permettre le déroulement d’un événement assez sécurisé pour éviter toute contamination massive.

La course est profondément modifiée et on est encore loin d’un retour à la normale. C’est toutefois une première bouffée d’air pour les athlètes du continent américain. En attendant notre tour !

Source et plus d’informations : https://spartanrace.zendesk.com/hc/en-us/articles/360048408613-New-Safety-Guidelines-for-Reopened-Races-Post-COVID-19-

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture