Menu

Obstacle Course Sprint : objectif Tokyo 2020

La Fédération Internationale de Gymnastique (FIG) a annoncé l’inclusion d’une nouvelle discipline avec les compétitions de parcours d’obstacles. Cette nouvelle famille de courses à obstacles sera basée sur le sport frère de l’Obstacle Course Racing (OCR) : le Parkour. Deux formats de compétitions seront proposées : l’Obstacle Course Sprint et l’Obstacle Course Freestyle. 

L’Obstacle Course Sprint propose un format très proche des courses à obstacles telles qu’elles sont présentés dans notre magazine. Ces compétitions contre-la-montre seront composées d’un parcours très court et d’obstacles inspirés du milieu urbain naturel que les meilleurs pourraient boucler en moins d’une minute. Sur ces courses, la fluidité du mouvement et le franchissement des obstacles seront les clés. La réelle différence avec les formats dits OCR se fera dans les obstacles : sur ces épreuves : pas d’obstacles de bras, pas de portés, pas de tir…  Le second format, l’Obstacle Course Freestyle, proposera une compétition technique sur les franchissements d’obstacles avec des notes décernées par un jury.

La première Obstacle Course Sprint se déroulera en France, à Montpellier le 28 mai prochain avec la présence de représentants du Comité international olympique (CIO) en vue des JO de Tokyo. La Gymnastique militerait ardemment pour une inclusion totale de ces deux formats lors de cette olympiade en 2020.

OCS & OCR

Avec le développement de ce nouveau format, la famille des sports d’obstacles s’agrandit et le parkour trouve une légitimité sportive bien méritée. Elle vient saluer le travail commun qu’ont réalisé Le Mouvement international du Parkour, Freerunning et l’Art du déplacement,  APEX School of Movement et JUMP Freerun. 

Cette initiative peut faire réfléchir les acteurs portant le développement de la course à obstacles qui avancent de façon dispersée. Pendant que l’Union Internationale des Courses à Obstacles (UOCRI) étudie les meilleures solutions pour sa vision de l’OCR, la Fédération des Sports d’Obstacles (OSF) travaille avec l’Union Internationale du Pentathlon Moderne (UIPM) qui continue ses tests de Laser Run à obstacles. En France, la Fédération Française d’Athlétisme a reçu la délégation de notre discipline mais elle semble très isolée au niveau international. La course à obstacles semble encore perçue comme un far-west où chaque acteur vient à la conquête de pouvoir. Au détriment du sport.

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuez votre lecture

Laisser un commentaire

Soutenez Obstacle.fr