Exceptionnelle Moun Ride

Heureux qui comme Simon*, a fait une belle course
Ou comme cestuy là, qui conquit sa médaille
Et puis est retourné plein de boue et de paille
Au bar entre ses amis vider quelques mousses

Ulysse a eu son Odyssée, nous notre Mounride
Jason sa toison, nous notre médaille
Hercule ses 12 travaux, nous nos 32 obstacles
Nous n’avons rien à envier à ces héros mythologiques… ni le courage, ni les bleus et les bosses ! Et avec le sourire rieur s’il vous plait !

La Mounride, 5ème du nom, sous un ciel clément ! 2358 participants, 47% de femmes, 25% de moins de 16 ans et 400 bénévoles. Un 15 km avec vagues élites comptant pour le classement de l’OCR League, un 7 km (9 en fait), des parcours pour les enfants de 6 à 15 ans… ne manque plus que la course en déambulateur qui, j’espère, sera créée pour mes vieux jours.

Un village départ au pied des arènes avec parkings, consignes, douches, buvettes et restauration pour refaire la course avec ses potes devant une bonne bière. Bref, de quoi réjouir petits et grands, jeunes et vieux, sportifs confirmés comme sportifs du dimanche, avec ou sans déguisement. Et pour tous, bien sur, une magnifique médaille (la mienne est restée dans les tribunes des arènes… pffff … Ces bières étaient vraiment exquises !)

La principale innovation de cette année a été la mise en place de vagues élites (2). En effet, même si courir déguisé entre amis, entre collègues, en famille, est savoureux, créateur de souvenirs indélébiles et souvent bien débiles (merci Samantha Nadal, Anthony Hillcock, …), cela peut s »avérer lassant à la longue pour les plus sportifs et compétiteurs qui souhaitent se donner à fond. Pour les coureurs de ces vagues, façon Spartan Race, des pénalités, à savoir 15 burpees (10 pour les femmes), étaient à réaliser en cas d’échec et des obstacles obligatoires devaient impérativement être franchis sous peine de ne pas être classé.

  • Simon Prady 1er masculin et Mélanie Dupouy 1ère féminine : bravo à ces nouveaux champions du Moun !! »

Quelques nouveautés concernant les obstacles également. Les plus emblématiques étaient bien entendu toujours présents: la tyrolienne au dessus du lac, le long filet suspendu, la descente et remontée en canoë de la Midouze remplacées par un circuit sur un lac en raison des fortes pluies des jours précédents, la slackline (3 fois plus longue que celle des Spartans), le mur des champions, les ventriglisses, un ramping dans la boue, la vachette dans les arènes… mais les organisateurs nous avaient gâtés en ajoutant un memory code (une suite de 5 symboles), un mur renversé, un tir à la fronde sur cibles (palombes), une équipe de footballeurs américains, un parcours les jambes dans un sac, une poutre à bascule, un parcours les yeux bandés, un passage dans la base aérienne de Mont de Marsan entre les avions de chasse…

Point important, si ce n’est primordial, une bière était offerte à l’arrivée à chaque participant contre son bracelet dossard. Ah nous apprenons à l instant qu’Aurélie Bachelet vient de s inscrire pour l année prochaine !

Alors ok oui je sais, je fais une fixation chaque année sur les multi rigs, les monkey bar, les obstacles de type OCR (le graal de la course à obstacles). Mais c’est tout ce qu’il manque dorénavant à cette Mounride (deux trois obstacles dans le style suffiraient) pour qu’elle devienne « une incontournable ». Allez les gars !! Un petit effort !!!

Encore une fois cette Mounride a été une très belle réussite. Une course alliant fun, convivialité et dépassement de soi… mais toutefois exigeante. 35 euros pour 15 km, 32 obstacles et une bière à l’arrivée reste un très bon rapport qualité prix. N’hésitez pas un instant et cochez là sur votre agenda 2019. Le région est belle et vous serez bien reçus … même toi Clémentine Richard ;-)) Les femmes et les hommes sans oublier les vachettes sont d’une beauté irréelle dans le coin et sauront vous transporter vers des horizons jusque là inconnus … !

Adishatz !

Bruno Faget

Sur les courses les plus longues, les plus dures et les plus funs, Bruno est là. Toujours là.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr