Derniers préparatifs avant l’Audacieuse !

Quand une course à obstacles demande à ses concurrents de faire une révision de leur lave-linge et de prévoir de quoi protéger l’intérieur de leur automobile, c’est qu’il y aura de la boue. Beaucoup de boue. Beaucoup de rires aussi.

L’Audacieuse d’Hérouville est un monument de la course à obstacles en France. Alors que cette course délirante se déroule dimanche prochain, le 3 mai, les inscriptions sont closes depuis le début de mois de novembre soit 6 mois avant cette sixième édition !

Le parcours

D’après les indices laissés par l’organisation, le tracé secret devrait faire un peu moins de 11 kilomètres et 21 obstacles artificiels et 17 obstacles naturels seront sur le parcours.

La tenue idéale

Beaucoup de boue, des barbelés sur les éditions précédentes, de l’eau : la tenue va être mise à rude épreuve !

Des vêtements près du corps, en textile technique, sont indispensables. Avec une tenue moulante, Les risques de vous accrocher aux barbelés sont réduits mais surtout vous obtiendrez une meilleure évacuation de l’eau après les passages de nage et une moindre prise à la boue. Évitez à tout prix le coton qui retient la boue et vous alourdirait considérablement.

Concernant les chaussures, n’allez pas acheter de nouvelles aujourd’hui. Il est indispensable de roder ses chaussures avant de se lancer dans une course à obstacles. Choisissez la pairequi évacue le mieux l’eau dans le chausson et la boue sous la semelle. Il est encore temps de faire un test en plongeant vos paires dans l’eau (ou mieux la boue) puis en réalisant une petite course d’un petit kilomètre.

L’interview de Vincent Richert

Vincent Richert est le président de l’association Sport et Loisir Hérouville qui organise la course.

Aroo : Alors impatient ?

Vincent Richert : Disons que l’on profite encore car on est bien. Vivement que l’on est plus qu’à lancer le départ et profiter !

Aroo : La tracé est tenu secret, un petit indice ?

Vincent Richert : L’Audacieuse 2014 mais à l’envers et surtout pas que ça. Sinon c’est pas drôle. On a une doctrine qui est de ne jamais refaire la même course, de ne jamais refaire le même parcours.

Aroo : Vous annoncez de la boue, beaucoup de boue.

Vincent Richert : Notre principe, c’est une grande déconnade organisée et avec la météo qui s’en mêle ce sera une édition qui sera certainement marquée par la boue. Le but est de faire sourire les personnes à chaque fois. Ce n’est pas tant un défi physique mais qu’à chaque obstacle, les participants ressortent avec une barre de rire.

En Bonus

Article 7 : Il appartient à chaque concurrent de vérifier si son assurance « responsabilité civile » le couvre en cas d’attaque du monstre du Loch Ness.

Pensez également à consulter l’hilarant dérèglement de la course !

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr