L’union fait la force !

Mondiaux Spartan 2018 à Lake Tahoe : le bilan. 

Une série d’anneaux pour une jubilation. Après 14,5 kilomètres de trail dans les paysages enchanteurs du Lake Tahoe en Californie, après avoir affronté 28 obstacles, Angélique et Sandra Chetaneau épaulées par Anouk Garnier passent l’arrivée de ces deuxièmes championnats du monde Spartan par équipe. Elles sont cinquièmes et représente la troisième nation à franchir cette ligne d’arrivée. Une très belle performance derrière les pro et semi-pro canadienne et Étasuniennes. Cocorico ! 

Les Françaises, tout comme leur compatriote dans la catégorie masculine dixième, ont abordé cette épreuve avec sérieux et solidarité. Une vraie préparation et un parcours fait en commun, une entraide continue du début à la fin de l’épreuve. Là où bien d’autres nations courraient de façon dispersée. L’équipe de France féminine a confirmé de la plus belle des manières qu’elles sont bien les reines d’Europe Spartan par équipe.

Avec une équipe recomposée pour l’épreuve, Jérémie Gachet, Michka Guillot et Stéphane Ollion ont porté haut les couleurs de la France. N’en déplaise à certains observateurs grincheux, leur dixième place est une vraie performance dans la station de sport d’hiver de Californie où le vent et le froid ont fait des dégâts. Ils nous ont fait vibrer. 

Comme en 2017, l’épreuve par équipe nous a fait vibrer. Pour la France comme pour le Canada, double champion du monde, dont les courses femmes et hommes ont été remarquables. Elle mérite d’être toujours plus valorisée dans un paysage Spartan Français et Mondial tourné vers l’individuel. Vive les équipes de France !

Individuels : des raisons d’espérer

Si Myriam Guillot-Boisset signe de nouveau une belle performance avec une dixième place malgré un défaut d’acclamation au froid, il faut se tourner vers les hommes pour voir des raisons d’espérer. 

Le niveau Français progresse. Et si nous sommes encore loin de jouer dans le top 25 de la discipline, deux coureurs sont présents dans le top 50 : Thomas Blanc et Michka Guillot. Ils signent tous les deux une bonne course. Derrière, un joli tir groupé rassemble Xavier Gerfaut-Valentin, Alexis Dewet, Lou Guenier et Miguel Labranche.

Revoir Thomas Blanc en première place d’un classement des Français est comme un bain de jouvence. Après avoir combattu une blessure pendant trois ans, il est de retour avec une place qui mérite de l’attention avec seulement trois courses à son actif en 2018. Bravo ! 


Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez Obstacle.fr