Test : Chaussettes MudGear Trail

La qualité des chaussettes joue un vrai rôle dans la performance et le confort lors d’une course à obstacles. Acheter une paire de chaussures dédiées à notre sport n’a de sens si l’on porte à l’intérieur des chaussettes en coton par exemple. Quelque soit les qualités d’évacuations de l’eau et de la boue du chausson, des chaussettes non adaptées peuvent tout à fait rendre l’achat inutile.

Pour ce premier test de chaussettes adaptées à la discipline, nous avons choisi de mettre en avant la paire qui nous a le plus convaincu ces trois dernières années : la Mud Gear Trail. Venu des États-Unis et conçu spécialement pour notre sport, cet équipement s’est révélé être le plus efficace en terme de gestion de l’évacuation de l’eau, de la boue mais surtout de la gestion des particules.

Après un obstacle d’eau, sur les premiers mètres, raisonnent régulièrement les plocs-plocs : le bruit du pied qui appuie sur l’eau stagnante dans le chausson. À chaussures équivalentes, plus la chaussette évacue bien l’eau, plus la distance d’inconfort est courte.

Mudgear-Test

Ce manque de confort est parfois renforcé par la pénétration de particules dans la chaussette, comme des grains de sable, qui peuvent s’avérer réellement gênant sur les courses très boueuses de moyenne à longue distance (plus de treize kilomètres).

Dans notre laboratoire de BarjoXtrem, la Mud Gear Trail s’est révélée être le meilleur compromis entre évacuation de l’eau, limitation de la pénétration des particules et confort en course. Si le rapport qualité/prix est excellent aux U.S.A, la présence des frais de port élevés transforme cet achat en véritable investissent et nous force à retirer une étoile à la note de ce pourtant excellent produit. Quel dommage !
4-etoiles

Références complètes

Chaussettes MudGear Trail

Sèb Desbenoit

Rédacteur en chef d'Obstacle.fr, Sèb est un passionné de courses à obstacles. Des courses extrêmes à celles pour tous, vous ne le trouverez jamais dans les premiers mais toujours à l'arrivée.

Continuer votre lecture

Soutenez Obstacle.fr